• Accueil
  • Les meilleurs reboiseurs de la région des Savanes primés

Les meilleurs reboiseurs de la région des Savanes primés

Les meilleurs reboiseurs de la région des Savanes primés

Les meilleurs reboiseurs primés des Savanes

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Une cérémonie de remise officielle de prix aux meilleurs reboiseurs de la région des Savanes s’est déroulée ce 11 juillet 2022 à la maison des jeunes à Mango dans la préfecture de l’Ôti. Elle a été présidée par le ministre de l’environnement et des ressources forestières, FOLI-BAZI Katari, entouré des autorités locales.


Trois phases ont marqué cet événement à Mango. Il s’agit d’une caravane de sensibilisation sur la protection de l’environnement et le reboisement organisée par l’association culture pour le développement. A moto et à pied les jeunes ont sillonné les principales artères de la ville de Mango scandant les slogans et messages sur l’importance des arbres et la restauration des paysages forestiers.
Cette caravane a été suivie de la mise en terre des plants, dont le ton a été donné par le ministre de l’environnement et des ressources forestières. Il a été  suivi par les autorités locales et les Volontaires d’Engagement citoyens (VEC).

Le chef canton fait sa part


L’autre temps fort de la dernière étape de la première édition du prix « les concurrents de l’ambition décennale de reboisement au Togo, de la région des Savanes  est la remise de prix. Ainsi le premier prix a été remporté par KOKONA Laré de la commune de Tandjouaré 1. Il a planté entre 2020 et 2021, 10 hectares de diverses essences. Malgré le poids de l’âge, il s’en sort avec un  taux de réussite de  75%.
Il est suivi de Djamouli Nakordja de Kpendjal ouest 2. Il a fait 14 hectares de teck et autres essences pour un taux de réussite de 90%.
La troisième place dans la région des Savanes a été occupée par Mme BABA-TOHERO Roubama. Cette dernière a pu planter le teck, les eucalyptus et les anacardium sur 11 hectares avec un taux de réussite de 87%.

 Dans les Savanes, l’engouement de la diaspora autour du reboisement a amené, le ministère  a décerné, le prix spécial diaspora à M. Abdoulaye TANOU, natif de Mango. Un compatriote basé aux USA et qui a décidé d’appuyer les associations de jeunes et de femmes leaders dans le reboisement.

Fier de sa distinction, M. TANOU a trouvé l’initiative du Chef de l’État salutaire. Il a précisé que l’association culture et développement qu’il appuie a déjà reboisé 10 hectares et il veillera que les entretiens soient  faits pour une croissance rapide, afin de freiner l’avancée du désert.

Le parc Ôti-Kéran doit renaître de ses cendres
Vu la mobilisation autour de cette activité, le ministre FOLI-BAZI a remercié tous les acteurs impliqués dans les activités de reboisement. Pour lui sa présence à Mango se justifie par trois raisons : d’abord s’assurer que la population de Mango s’approprie la politique de l’environnement et du reboisement du chef de l’État, ensuite attiré son attention sur la nécessité de restaurer le parc Ôti-Kéran, actuellement en péril et enfin partager l’approche participative de gestion de cette aire protégée qui jadis faisait la fierté des togolais. « La forte mobilisation de la population est gage d’une réussite pour la restauration du parc Ôti-Kéran et d’ici quelques années, ce parc puisse retrouver ses lettres de noblesse » a-t-il conclu.