• Accueil
  • La richesse de demain sera l’arbre

La richesse de demain sera l’arbre

La richesse de demain sera l’arbre

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Pour une forte implication des maires dans la gestion durable des écosystèmes forestiers au Togo, le ministère de l’environnement et des ressources a rencontré le vendredi 21 mai 2021 à l’hôtel central et le samedi 22 au palais des congrès de Kara,  les maires, préfets et chefs traditionnels des régions de la de la Kara et centrale.
Présidée par le ministre FOLI-BAZI Katari, ces ateliers se sont focalisés sur la sensibilisation sur les actions de reboisement et surtout comment les maires doivent mobiliser  leur base pour une forte participation pour le 1er juin 2021.

Sensibilisation des maires des régions de la kara et centrale

A Sokodé tout comme à Kara, le ministre de l’environnement et des ressources forestières avait le même message. Celui de rappeler aux élus locaux leurs rôles et responsabilités dans la gestion des ressources forestières.
Pour les convaincre, le ministre a fait l’état des lieux  de la déforestation et de la dégradation des forêts
Parti du constat selon lequel le Togo n’est pas un pays forestier, le ministre a démontré, chiffres à l’appui le nombre d’hectare de forêt qui disparait progressivement par an. Ainsi 5679 ha de forêt disparaissent par an, pour des fins multiples, notamment pour les cultures, le bois de chauffe, le bois d’œuvre, les infrastructures socio-économique de base etc.
Par contre le taux de reboisement a dit le ministre est de 0,14% soit en moyenne 2000 ha par an. Il en résulte une perte nette annuelle de 3679 hectares, l’équivalent de 5 518 500 arbres.
Après ces explications du ministre complétées par les présentations des collaborateurs du ministre, les élus locaux, préfets et chefs traditionnels ont pu mesurer le danger que le pays court si rien n’est fait.
En homme avisé, le Chef de l’Etat, Son Excellence, Faure Essozimna GNASSINGBE a décidé de lancer à partir du 1er juin 2021, une vaste campagne de reboisement de grande envergure. Son ambition, c’est d’atteindre d’ici à l’horizon 2030, une couverture forestière de 30%.
Le ministre en poursuivant la sensibilisation a résumé ce que les maires une fois rentrée doivent faire, il s’agit  pour eux de relayer l’information auprès de leur base et passer aux activités concrètes, c’est-à-dire de tenir des réunions avec tous les groupes organisés,  de rechercher les espaces à reboiser en  identifiant les domaines privés non exploités et négocier les parcelles à reboiser, d’approcher les directeurs préfectoraux de l’environnement pour l’acquisition des plants et enfin de former des comités de suivi.

A la suite des échanges plusieurs points ont été retenus notamment la synergie d’action entre l’agriculture et l’environnement (promotion de l’agro foresterie), la distribution gratuite des plants à chaque maire pour le 1er juin, la poursuite du reboisement tout au long de la saison pluvieuse etc.
A la fin de la rencontre le ministre a conclu en disant que » la richesse de demain sera les arbres » et pour ne pas hypothéqué la vie sur terre il faut que chacun s’approprie ce projet de reboisement du gouvernement source de création d’emplois verts pour les jeunes.