• Accueil
  • Le ministère de l’environnement et des ressources forestières invite les femmes à s’impliquer plus dans les actions de reboisement

Le ministère de l’environnement et des ressources forestières invite les femmes à s’impliquer plus dans les actions de reboisement

Le ministère de l’environnement et des ressources forestières invite les femmes à s’impliquer plus dans les actions de reboisement

Le ministère de l'environnement et des ressources forestières invite les femmes à s’impliquer plus dans les actions de reboisement

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le ministre FOLI-BAZI Katari de l’environnement et des ressources forestières  a ouvert ce 22 avril 2022 à Kara, une rencontre des femmes sur le reboisement et la restauration des paysages forestiers.

Placé sous le thème « la femme face à l’ambition décennale de reboisement et la restauration des paysages forestiers », cette rencontre de 2 jours vise à mobiliser les femmes pour la définition d’une stratégie participative. Une stratégie qui permettra à la femme de contribuer de façon substantielle aux efforts du gouvernement en matière d’extension du couvert forestier  et à l’atteinte de l’ambition décennale de mise en terre d’un milliard de plants à l’horizon 2030.

Pour le ministre, les femmes doivent être au cœur du reboisement pour plusieurs raisons : d’abord pour relayer la sensibilisation, ensuite pour organiser les femmes à la base à créer des forêts communautaires et enfin au moment venu faire des plaidoyers pour la mobilisation des terres et des ressources financières.
La rencontre de Kara a dit le ministre, sera l’occasion pour  que les femmes apportent aussi leurs idées pour la réussite du reboisement. Parlant du reboisement de cette année, le ministre a souhaité qu’il soit  intensif comme la préconisé le chef de l’Etat Faure Essozimna GNASSINGBE.

Conformément à la feuille de route gouvernementale 2020-2025, le ministère doit œuvrer pour atteindre la couverture forestière de 25% d’ici 2022. A cette feuille de route a relevé le ministre est venue s’ajouter l’ambition décennale du milliard de plants. Une double ambition du gouvernement dans laquelle les femmes qu’elles soient rurales ou urbaines doivent contribuer.

La présidente de l’association des femmes du ministère en charge de l’environnement (AFME), Mme YAOU Mery a précisé que durant 2 jours, les rôles et responsabilités de la femme en matière de reboisement seront passés au peigne fin. Pour elle  il faut  définir une stratégie commune pour l’organisation et la capitalisation des initiatives de reboisement portées par les femmes.

Ainsi pour permettre aux participantes de mieux s’imprégner des réalités plusieurs communications ont été faites notamment : les forêts du Togo : situation actuelle, défis et perspectives, les efforts du Togo en matière de reboisement et de restauration des paysages forestiers, genre et problématique de l’accès de la femme à la terre : cas du reboisement, quels conseils pratiques pour un reboisement et une restauration des paysages forestiers réussie etc.

Les participantes sont venues de toutes les régions du pays. Il s’agit des organisations féminines œuvrant dans le reboisement et la restauration des forêts, les femmes officiers, les députés, les reines mères etc.

Trois groupements de femmes ont bénéficié du matériel de pépinière afin d’accroître la production des plants.