• Accueil
  • Mobiliser des ressources nécessaires pour financer la feuille de route du MERF

Mobiliser des ressources nécessaires pour financer la feuille de route du MERF

Mobiliser des ressources nécessaires pour financer la feuille de route du MERF

Rencontre avec les PTF

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Une séance de travail avec les partenaires techniques et financiers a été ouverte, le 22 juillet 2021 à l’hôtel du 2 février à Lomé par le ministre de l’environnement et des ressources forestières, FOLI-BAZI Katari. Elle a réuni les représentants des institutions internationales et organismes accrédités au Togo, notamment l’Union Européenne, la Banque Mondiale, le Programme des Nations Unies pour le Développement, l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), la GIZ, la Banque Ouest Africaine pour le Développement, la Banque d’Investissement et de Développement de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest, l’Agence Française de Développement et le Patronat togolais.

Cette rencontre vise à mobiliser les ressources nécessaires pour financer la formulation des programmes relatifs au projet 35 qui porte sur la réponse  aux risques climatiques, le projet 36 qui est axé sur la mobilité verte  et la réforme 6 sur la législation environnementale.

La feuille de route

Selon la feuille de route du ministère de l’environnement et des ressources forestières pour atteindre un taux de couverture forestière de 25% soit le quart du territoire national, au moins 43000 ha de nouvelles plantations doivent être réalisées soit une extension de 0,76%.

Un autre défi pour le ministère et qui fait partie de ses engagements, est de pouvoir protéger au moins 90% de la côte contre l’érosion côtière.  Toujours dans les engagements et plus précisément sur la mobilité verte, le Togo doit avoir au moins 3% de véhicules électriques de son parc automobile d’ici à 2025. Plusieurs textes juridiques et législatifs protégeant l’environnement seront rédigés et adoptés également selon cette feuille de route.

Dans la présentation du secrétaire général, les besoins en ressources financières supplémentaires pour la formulation des projets structurants de la feuille de route, P35 et P36 nécessitent des moyens financiers. Le pays a pu mobiliser certains mais beaucoup reste à rechercher. Comme c’est le cas du P35 où, sur 436 150 000 FCFA seul le montant de 100 000 000 FCFA est acquis et 336 150 000 FCFA reste à mobiliser de même pour le P36 sur 600 000 000, seulement 320 956 200  sont disponibles.

D’après les réactions à chaud des PTF suite à la présentation du SG, Lt/Col. Aoufoh koffi DIMIZOU sur le contenu des 2 projets et celui de la réforme, des suggestions ont été faites au ministère et nombreux ont promis leur accompagnement. D’autres rencontres seront organisées selon le domaine d’intervention de chaque partenaire.

Le ministre FOLI-BAZI s’est réjoui de la présence effective des partenaires, sur qui, il dit compter pour atteindre sa mission. Il les a remercié pour tout ce qu’ils font à son ministère et à d’autres départements.