• Accueil
  • Le Togo dispose désormais d’un plan d’action pour la gestion durable du Pterocarpus erinaceus

Le Togo dispose désormais d’un plan d’action pour la gestion durable du Pterocarpus erinaceus

Le Togo dispose désormais d’un plan d’action pour la gestion durable du Pterocarpus erinaceus

Le Togo dispose désormais d’un plan d’action pour la gestion durable du Pterocarpus erinaceus

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le Pterocarpus erinaceus communément appelé « le faux teck » a désormais un plan d’action pour sa gestion durable et un Avis de Commerce Non Préjudiciable (ACNP). Classée en annexe II de la convention sur le commerce international des espèces de faunes et de flore menacées d’extinction (CITES), cette espèce avait fait objet d’une grande exploitation au cours de la période 2009 à 2016. Une situation qui a amené le gouvernement à adopter un moratoire, le 22 juin 2016 sur la coupe, la commercialisation, l’importation et la réexportation du madrier du Pterocarpus erinaceus au Togo.

Le plan d’actions prioritaires pour la gestion des peuplements de pterocarpus erinaceus au Togo actuellement disponible a quatre (04) composantes. La première porte sur l’ évaluation du potentiel de bois de Pterocarpus erinaceus dans les aires protégées et domaines ruraux des pays partenaires, la deuxième prend en compte le renforcement des lois sur le commerce illégal du bois de Pterocarpus erinaceus dans la sous-région ouest-africaine, la troisième est en lien avec la recherche sur la sylviculture de Pterocarpus erinaceus et enfin la quatrième met l’accent sur la réalisation des plantations pilotes dans différentes aires écologiques de l’espèce. Chaque composante contient plusieurs actions à réaliser à différents horizons temporels à savoir des actions à court, à moyen et à long termes.

Par ailleurs sur la base des actions prioritaires identifiées, des idées de projets sont proposées pour la mise en œuvre effective de ce plan de gestion pour le Pterocarpus.

Tout comme le Togo, l’Union Européenne se préoccupe du Pterocarpus erinaceus, c’est pourquoi il a lancé en 2017 « le programme CITES sur les espèces d’arbres ». Un programme sous régional dont a bénéficié le Benin, le Nigeria et le Togo. Le choix du Pterocarpus erinaceus par les trois pays soumis pour financement s’explique par la menace que cette espèce connait dans les trois pays précités. 

Lancé en février 2020, le projet « plan d’action et renforcement des capacité pour la gestion durable du Pterocarpus erinaceus » de 12 mois devrait prendre fin en 2021, mais pour cause de Covid, certaines consultations ont été retardées. Avec la présentation des résultats, ce 26 août 2022 et leur adoption par les parties prenantes, le pays a atteint son objectif et peut s’honorer pour avoir respecté ses engagements vis-vis du partenaire technique qui est la CITES.