• Accueil
  • Le plan stratégique 2022 de l’alliance ouest africaine sur le marché carbone et la finance climat en élaboration à Lomé.

Le plan stratégique 2022 de l’alliance ouest africaine sur le marché carbone et la finance climat en élaboration à Lomé.

Le plan stratégique 2022 de l’alliance ouest africaine sur le marché carbone et la finance climat en élaboration à Lomé.

Les états membres de l'alliance ouest africaine sur le marché carbone et la finance échangent à Lomé

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La réunion des états membres de l’alliance ouest africaine sur le marché carbone et la finance climat se tient à Lomé du 22 au 24 mars 2022. Prennent part à cette réunion les représentants de tous les pays de la CEDEAO en plus de la Mauritanie. Elle a été présidée par le ministre togolais de l’environnement et des ressources forestières, FOLI-BAZI Katari.

Durant 3 jours, les représentants des états membres de l’alliance ouest africaine sur le marché carbone et la finance climat vont convenir du plan d’action stratégique pour l’année 2022 de l’alliance, échanger sur le développement de partenariats en cours et la stratégie de mobilisation des ressources avec les principaux partenaires et donateurs puis renforcer les capacités des états membres dans la préparation pour la mise en œuvre des mécanismes de l’article 6 de l’accord de Paris. Un article qui vise à mettre en place et à encadrer des mécanismes de Coopération entre différents acteurs de la transition écologique.


Le coordonnateur de l’alliance, M. Ousmane Fall Sarr et Madéleine DIOUF Sarr, présidente du groupe des pays les moins avancés (PMA) ont relevé la nécessité pour l’alliance de renforcer les capacités des pays membres. Pour eux, il est urgent de lancer la mise en œuvre du plan visant principalement à fournir le soutien à la préparation exprimé par les pays membres de l’alliance.

Dans la même perspective, il s’est avéré très important d’engager une discussion constructive sur toutes les exigences institutionnelles et politiques et de fournir un soutien adapté et approprié à l’article 6 pour accroître la préparation des pays membres de l’Alliance avant la mise en œuvre des résultats de cet article et des décisions recueillies auprès de Glasgow.

Le représentant de la BOAD s’est réjoui des acquis réalisés à ce jour par l’alliance et l’a rassuré de l’entière disponibilité de son institution. Il a également remercié tous les partenaires techniques et financiers qui apportent un appui incommensurable à l’alliance.

 
« La réunion de Lomé vient à point nommé puisqu’elle permettra au Togo d’être outillé dans l’élaboration et la mise en œuvre des programmes d’activités au titre de l’article 6 de l’accord de Paris » a souligné le ministre FOLI-BAZI. Pour lui les pays de l’alliance doivent saisir les opportunités qu’offrent les mécanismes de l’article 6 de l’accord de Paris pour drainer les flux financiers du secteur privé à travers le marché carbone. Cette rencontre de 3 jours bénéficie de l’appui financier du gouvernement allemand.

L’alliance ouest africaine sur le marché carbone et la finances climat est en effet une initiative des pays de l’Afrique de l’ouest qui vise à accroître la participation des états membres au marché international de carbone et à faciliter l’accès aux finances climat.