• Accueil
  • Le ministre FOLI-BAZI fait une importante déclaration à l’assemblée générale des Nations Unies sur l’Environnement

Le ministre FOLI-BAZI fait une importante déclaration à l’assemblée générale des Nations Unies sur l’Environnement

Le ministre FOLI-BAZI fait une importante déclaration à l’assemblée générale des Nations Unies sur l’Environnement

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Les travaux de l’assemblée générale des Nations Unies sur l’Environnement se tiennent du 28 février au 4 mars 2022 à Nairobi au Kenya, au siège du PNUE. Le thème de cette année est « renforcer les actions pour la nature afin d’atteindre les objectifs de développement durable (ODD) ». Le ministre de l’environnement et des ressources forestières, FOLI-BAZI Katari prend part à ces assises.
Ce mardi 1er mars, les efforts déjà faits par le Togo en matière de protection de l’environnement ainsi que les ambitions futures clairement définies dans la feuille de route gouvernementale ont été exposés aux participants à cette 5eme Assemblée des Nations Unies sur l’environnement.

La voix du Togo a été entendue à travers une déclaration lue par le ministre de l’environnement. Dans cette déclaration plusieurs efforts du gouvernement en matière de la protection de l’environnement ont été énumérés tels que : l’actualisation et le rehaussement de l’ambition des CDN à 50,57% à l’horizon 2030, la promotion de la mobilité électrique avec cible de 3%, l’aménagement du centre d’enfouissement technique, la formulation et test des biopesticides à base de neem.
D’autres efforts seront faits pour atteindre l’ambition décennale du milliard de plants d’ici 2030 a relevé le ministre à cette tribune. Il a également parlé de l’intégration du genre dans la conservation de la biodiversité, la gestion de l’érosion côtière et la gestion des sachets plastiques dans la perspective de limiter la pollution terrestre et marine.

« La communauté internationale doit se mobiliser également autour des questions telles que : les infrastructures résilientes et durables, la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité, dans le but d’améliorer la sécurité alimentaire et la santé humaine afin de limiter les pandémies sanitaires. Par ailleurs il s’avère nécessaire d’établir un équilibre entre l’économie circulaire, les modes de production et de consommation durables » a suggéré le ministre.

Pour finir le ministre FOLI-BAZI a invité les partenaires techniques, financiers et organisations onusiennes à soutenir les efforts du Togo dans la mise en œuvre de ses ambitions.