• Accueil
  • Célébration de la journée mondiale sur la diversité biologique : les populations riveraines de la forêt classée d’Assévé sensibilisées

Célébration de la journée mondiale sur la diversité biologique : les populations riveraines de la forêt classée d’Assévé sensibilisées

Célébration de la journée mondiale sur la diversité biologique : les populations riveraines de la forêt classée d’Assévé sensibilisées

Célébration de la journée mondiale sur la diversité biologique : les populations riveraines de la forêt classée d’Assévé sensibilisées

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Tous les 22 mai, la communauté internationale célèbre la journée mondiale sur la diversité biologique. Cette année le Togo l’a célébré en différé, ce 28 juillet à Amédéhové dans la commune Lacs 3 à une trentaine de kilomètres au sud-Est de Lomé. Cette année le secrétariat de la convention sur la diversité biologique a retenu comme thème : « construire un avenir partagé pour toute la vie ».


L’occasion a été pour le ministre de l’environnement et des ressources forestières, FOLI BAZI Katari de sensibiliser la population riveraine de la forêt classée d’Assévé sur l’importance de la conservation de la biodiversité.  Sans la biodiversité a-t-il dit, la vie sur terre serait impossible. C’est grâce à la biodiversité que nous arriverons à nous nourrir, à nous soigner et à faire tout ce dont nous avons besoin, raison pour laquelle nous devons la préserver a-t-il ajouté. Parlant de cet ilot, le ministre a demandé à la population de ne jamais le détruire pour réaliser des infrastructures car c’est la seule forêt qui est à proximité de la capitale Lomé. Le ministre a aussi insisté sur le reboisement qui est fait et qui doit se poursuivre afin d’enrichir la forêt d’Assévé.
Nous devons tout faire pour préserver l’existant, le gérer durablement pour les générations précédentes et futures a conclu le ministre FOLI BAZI.


Pour montrer aux populations que la conservation préoccupe la communauté internationale, le message de la secrétaire exécutive de la convention cadre sur la diversité biologique a été lu à cette occasion. Dans ce message l’essentiel se résume aux activités de restauration des écosystèmes. Le Togo l’a si bien compris, à travers la mise en œuvre de sa feuille de route dont l’objectif chiffré est de passer de 24,24% à 25% d’ici 2025. A cela s’ajoute l’ambition décennale de reboiser 1milliard d’arbres d’ici 2030.

La forêt d’Assévé dans le village d’Amédéhové a été classée depuis 1955 par la République Française et avait 55 hectares. Actuellement avec l’envahissement de la population, il ne reste que 42 hectares. On y trouve quelques primates, reptiles, oiseaux et insectes. Trois villages sont riverains de cette forêt à savoir, Dagué Amédéhové et Agbata.

Pour marquer la célébration de la journée mondiale sur la Biodiversité, la forêt d’Assévé a été enrichie par la mise en terre de cola Gigantea et de khaya. Ce reboisement se poursuivra par les jeunes avec l’appui.
du projet WACA ResIP de même que l’entretien pour une croissance normale.