Aller au contenu principal
Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières

La stratégie nationale REDD+ adoptée

Publié le : 27 nov 2020
La stratégie nationale REDD+ adoptée

Le comité national a adopté la stratégie REDD+ et les instruments de sauvegarde

Le Comité National (CN) de Réduction des Emissions de gaz à effet de serre dues à la Déforestation et à la Dégradation des forêts (REDD+) a tenu sa réunion, le 27 novembre 2020 à Lomé. Cette réunion ouverte et présidée par le ministre de l’environnement et des ressources forestières en sa qualité de président du CN avait à ses côtés trois de ses collègues ministres aussi membres du comité. Il s’agit des ministres en charge de l’agriculture, de l’urbanisme et du foncier et aussi de celui de l’enseignement supérieur.

 


Au cours de cette rencontre d’une demie journée, les représentants des jeunes, de la chefferie traditionnelles, des femmes et des syndicats de la filière bois ont témoigné le travail collégial et participatif qui a caractérisé les consultations, lors de la mise en œuvre de la phase préparatoire du processus REDD+.
Les membres au nombre de trente-cinq (35) ont échangé sur l’état d’avancement global des activités du processus en l’occurrence les principaux acquis contenus dans la stratégie REDD+.
Ce document a expliqué le coordonnateur M. DITOUATOU Kanfitine est subdivisé en 4 axes. Le premier est décliné en plusieurs options stratégiques et vise la promotion d’une agriculture performante à faible impact sur le climat. Le deuxième prend en compte le développement et la gestion du patrimoine forestier. L’avant dernier veut résoudre le problème du bois énergie surtout qu’au Togo il est utilisé à plus de 80% de la population. Le dernier axe étant transversal a dit M. DITOUATOU, prend en compte les aspects de genre, d’urbanisation, d’aménagement de territoire et bien d’autres secteurs.
L’approbation de ce document par le comité national, la première instance du processus REDD+ est importante pour le gouvernement puisqu’elle ouvre la voie à la mobilisation des ressources, afin de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations et aussi à l’effort mondial de lutte contre la désertification et le changement climatique.
Si la stratégie REDD+ a été approuvée, c’est que les résultats sont satisfaisants a reconnu FOLI-BAZI Katari. Il s’agit de l’inventaire national forestier qui a permis au pays de connaitre sa couverture forestière qui est de 24,24%, l’élaboration de la stratégie elle-même et les instruments de sauvegardes environnementales et sociales. De ces acquis s’ajoutent l’élaboration du niveau de référence des forêts et la mise en place du système national de surveillance des forêts.
Rappelons que le Togo a adhéré à la REDD+ en 2014 et a commencé la phase préparatoire en 2015. La mise en œuvre elle-même permettra au pays d’atteindre son objectif de 30% de couverture d’ici à 2050.

 

Top