Aller au contenu principal
Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières

Réduire les polluants atmosphériques, c’est améliorer la qualité de l’air

Publié le : 27 mar 2021
Réduire les polluants atmosphériques, c’est améliorer la qualité de l’air

Réduire les polluants atmosphériques, c’est améliorer la qualité de l’air

Le plan national de réduction des polluants atmosphériques et climatiques de courte durée de vie au Togo a été officiellement lancé le 26 mars 2021 à Lomé par le directeur de l’environnement, M. Thiyu Essobiyou. Pour une mise en œuvre efficace, plusieurs acteurs ont été conviés, d’abord pour avoir l’information, ensuite apporter leurs contributions audit plan et enfin  s’impliquer dans un esprit de gestion participative.

Ces polluants altèrent l'air ambiant en la chargeant de particules fines très nocives pour les voies respiratoires.
Selon L'OMS en 2016, plus de 8000 décès prématurés au Togo étaient attribués à l'exposition à la pollution de l'air ambiant et domestique. Ce chiffre inquiétant  a amené le Togo à se pencher sur la question. C’est ainsi qu’un plan national de réduction des polluants atmosphériques et climatiques de courte durée de vie a été élaboré pour prendre en compte cette problématique.

La mise en œuvre de ce plan va améliorer la qualité de l’air, bénéfique pour la santé des togolais. Elle va contribuer aussi à la réalisation des contributions déterminées au niveau national, étant entendu que le Togo a pris des engagements lors de l’Accord de Paris pour réduire ses émissions de 11,14 % et de 20% de réduction supplémentaire conditionnelle d’ici à l’horizon 2030.

La feuille de route 2020-2025 du gouvernement confirme également la priorité que le gouvernement accorde à la lutte contre le réchauffement de la planète.
Réduire et éliminer ces polluants organiques non seulement va permettre de réduire la hausse des températures de 0,5°C à l’échelle de la planète d’ici 2050. Ce qui va inévitablement résoudre un sérieux problème de santé publique.

Comme polluants de courte durée de vie, le coordonnateur, M. SANKOUTCHA Boulewoué a cité entre autres, le carbone noir, le monoxyde de carbone, les particules fines, le méthane etc. Il a précisé que leur durée de vie est de quelques semaines, mois et ne dépasse pas 15 ans. Ce qui est inquiétant a-t-il souligné, c’est le pouvoir réchauffant de ces particules. Prenant l’exemple du méthane, le coordonnateur confirme que son pouvoir réchauffant est de 28 fois plus que le dioxyde de carbone reconnu comme gaz à effets de serre.
 
Le plan officiellement lancé est élaboré autour de quatorze mesures d'atténuation et ambitionne d'éliminer 32,8% des polluants atmosphériques et climatiques de courtes durée de vie d'ici 2040 au Togo.

 

Top