Aller au contenu principal
Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières

Un comité de pilotage pour le projet de développement des écovillages au Togo

Publié le : 03 mar 2021
Un comité de pilotage pour le projet de développement des écovillages au Togo

Le gouvernement togolais et le PNUD ambitionnent porter à échelle le projet des écovillages au Togo

Pour une meilleure coordination du projet de développement des écovillages, un comité de pilotage a été mis en place par arrêté 0064/MEDDPN/SG/DEP du 21 mai 2019. Cet organe est chargé de la supervision  et d’orientation de l’ensemble des activités dudit projet. Il a tenu sa première réunion ce 2 mars à Lomé.
L’initiative écovillage se veut un exemple concret de développement durable intégré à l’échelle du village basé sur l’accès à l’énergie solaire et à l’amélioration des contions de travail et de vie des populations en milieu rural. Les avantages qu’offre cette initiative ont amené le gouvernement et le Programme des Nations Unies pour le Développement à l’expérimenter d’abord dans deux villages. Actuellement, elle s’exécute dans 5 villages, soit un (1) éco village par région.
Pour leur toute première réunion, les membres du comité ont été soutenu par le représentant résident adjoint du PNUD, M. Mactar FALL. Ce dernier a dévoilé la vision de son institution sur le projet de développement des écovillages, au regard des résultats encourageants enregistrés lors de la phase pilote dans les villages d’Andokpomey dans la préfecture de l’Avé et Donomadé dans celle de Yoto.
Pour lui, si les cinq nouveaux écovillages que sont Doufouli, Zanvé, Klotchomé, Amondè et Nassiète donnent les résultats escomptés son institution compte signer d’autres partenariats afin de porter à échelle l’ambition du gouvernement qui est de toucher aux moins 1000 villages dans l’avenir.
Lors de cette réunion du comité, l’unité de gestion du projet a fait le bilan des activités et les résultats auxquels la coordination est parvenue. Ainsi le taux d’exécution physique des activités est de 85% et celui financier est estimé à 95% selon le coordonnateur, M. AGBOSSOUMONDE Koffi.
Le conseiller technique, Dr MOUKOUNA Lardja ouvrant les travaux a émis le vœu que les membres du comité donnent des orientations pertinentes pour permettre une mise à échelle du projet de développement des écovillages au profit d’un plus grand nombre de villages au Togo. Ce qui permettra une mise en œuvre efficiente des activités prévues pour le compte de l’année 2021. Pour cette année, le plan de travail annuel va consister à la poursuite des activités de l’année dernière. Elles se résument notamment, à l’identification de nouveaux sites d’écovillages et l’élaboration de leurs outils de développement, au renforcement des infrastructures socioéconomiques de base, à la promotion des sources d’énergies propres et accessibles, à la promotion des moyens d’existence durable pour l’amélioration des revenus des ménages et au développement des forêts villageoises pour la préservation de l’environnement au plan local.   
Le budget estimatif des 12 mois avenir du projet est évalué à  530 000 $US dont une contribution de 80 000 $US  du gouvernement togolais.

 

Top