Aller au contenu principal
Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières

Installation anarchique des industries chimiques : le Togo veut réglementer le secteur

Publié le : 09 fév 2021
Le Togo veut réglementer le secteur des industries chimiques

Le ministère de l'environnement forme les acteurs du grand Lomé sur les dangers des  installations anarchiques des  industries chimiques sur la santé humaine et l'environnement

Un atelier de formation des parties prenantes du grand Lomé sur le renforcement de la réglementation dans les installations chimiques à haut risque du projet 69 des centres d’excellence de l’Union Européenne se tient du 9 au 11 février 2021 à l’Agora Senghor à Lomé. Organisé par le ministère de l’environnement et des ressources forestières, cet atelier de formation qui fait suite aux ateliers régionaux tenus en décembre 2020 a pour but de partager l’information de cette préoccupation mondiale sur les installations chimiques. Il sera aussi question de présenter aux participants ce que le Togo a pu faire en termes d’étude pour faire face en cas d’incendie ou d’explosion. Les travaux ont été ouverts par le représentant du ministre de l’environnement et des ressources forestières, Dr KODJO Kudadzé.
La réglementation dans les installations chimiques à haut risque est une thématique au cœur de la préoccupation internationale, sous-régionale et le Togo ne pas être du reste, d’où l’intérêt de cette rencontre.
« Dans la grand Lomé, il y a beaucoup d’entrepôts des hydrocarbures, nombre d’industries, des stations d’essence et autres qui nécessitent une surveillance accrue pour éviter ce qui est arrivé à Beyrouth au Liban » a dit l’expert formateur, NADJO N’ladon. Pour lui il faut une prise de conscience de la population sur ces produits qui sont dangereux pour les êtres vivants et l’environnement. Au cours de l’atelier a -t-il poursuivi, c’est de partager les plans d’urgence élaborés en cas de soucis et de voir comment planifier l’urbanisation des villes et éviter une implantation anarchique des usines chimiques à proximité des maisons.
« Le gouvernement s’est engagé dans la mise en œuvre de la feuille de route présidentielle 2020-2025 dont l’action 5 de l’axe stratégique 2 vise à affirmer la place du pays en tant qu’un hub logistique et de services, ce qui suppose que la mise en place des installations à usage de produits chimiques dangereux va s’intensifier » a souligné le directeur de cabinet, M. KODJO pour saluer la tenue de cette rencontre qui a impliqué les élus locaux et décideurs.
 Il est donc important d’avoir une bonne connaissance des propriétés des produits chimiques et une bonne maitrise de leurs risques pour une éventuelle intégration dans la configuration de nos villes tout en prenant en compte des dispositions réglementaires adaptées. C’est en cela que le projet 69 vient à point nommé pour aider le Togo à mieux prévenir et atténuer les risques nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques (NRBC) à travers la mise en place de la réglementation nationale dans les installations chimiques à haut risque.

 

Top