Aller au contenu principal
Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières

Le REFACOF-Togo a lancé officiellement un nouveau projet en faveur des groupements féminins dans les préfectures de Blitta et des Lacs

Publié le : 15 jan 2021
Lancement du projet appui aux groupements féminins

Le REFACOF-Togo veut soutenir certains  groupements féminins des préfectures de Blitta et des Lacs  à restaurer et reboiser une vingtaine d'hectares avec l'appui de l'OIBT

Le projet « appui aux groupements féminins pour la restauration des paysages forestiers dans les préfectures de Blitta et des Lacs au Togo » a été lancé dans lesdites préfectures les 14 et 15 janvier 2021 par le Réseau des Femmes  Africaines pour la gestion Communautaires des Forêts (REFACOF). Ce projet élaboré par les femmes et pour les femmes avec l’appui financier de l’Organisation Internationale des Bois Tropicaux (OIBT) à travers Soka Gakkai du Japon vise à appuyer les groupements de femmes dans les reboisements en plein et les enrichissements sur leurs parcelles acquises au prix de leurs efforts, afin de créer des forêts communautaires à vocation bois-énergie.
Elles étaient toutes là, membres des groupements identifiés, souriantes et pour cause le lancement tant attendu du projet « appui aux groupements féminins pour la restauration des paysages forestiers dans les préfectures de Blitta et des lacs respectivement dans le village de Gassi Gassi au Nord du pays et Agouégan au Sud, un déclic pour le démarrage des activités proprement dites.
Ce projet élaboré par le REFACOF-Togo et lancé par sa présidente nationale, Dr Amah ATUTONU a au nom du ministre de l’environnement et des ressources forestières, énuméré les avantages de la gestion durable des forêts pour les communautés à la base, lesquelles doivent lutter contre la déforestation. De manière générale, a-t-elle dit nous gagnerons en reconstituant les écosystèmes forestiers et boisés disparus ou dégradés afin d’améliorer nos parcelles cultivables.
« Dans le cadre dudit projet la méthode toungya sera utilisée. Elle consiste à associer la pratique agricole au reboisement ce qui permettra aux bénéficiaires du projet d’assurer leur sécurité alimentaire tout en disposant du bois énergie afin d’accroitre leurs revenus économiques » a laissé entendre Dr ATUTONU. Ce projet de restauration de paysages forestiers s’inscrit parfaitement dans l’initiative africaine de restauration des paysages forestiers (AFR100), dans laquelle le gouvernement togolais s’est engagé au niveau africain à restaurer 1,4 millions d’hectares de terres déboisées et dégradées à l’horizon 2030.
Selon le point focal de l’OIBT, Cdt ALABA Pyoabalo tout comme  les autres parties prenantes, les objectifs visés par le présent projet sont nobles du fait qu’ils vont permettre spécifiquement de renforcer les capacités techniques et matérielles des structures féminines locales en matière de reboisement et de restauration d’une part et de contribuer à l’accroissement du potentiel forestier par la création de forêts communautaires d’autre part.
D’un montant de 87240 dollars, ce projet sera exécuté par les groupements féminins d’Agouégan et de Gassi Gassi  pour une période d’un an. Les premières responsables de ces organisations paysannes ont exprimé leur reconnaissance au REFACOF et à l’OIBT et ont promis faire de ce projet une réussite.

Projet: appui aux groupements féminins des Lacs et de Blitta
Une scène de sensibilisation sur les effets du déboisement sur les activités agricoles

 

Top