Aller au contenu principal
Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières

Deux émissaires du gouvernement pour voir l’état d’avancement du projet WACA

Publié le : 05 jan 2021
 Deux émissaires du gouvernement pour voir l’état d’avancement du projet WACA


Deux émissaires du gouvernement pour voir l’état d’avancement du projet d’investissement de résilience des zones côtières en Afrique de l’Ouest  WACA ResIP.

La Sainte Sylvestre des ministres FOLI-BAZI Katari de l’environnement et des ressources forestières et Kokou TENGUE de la protection maritime, de la pêche et de la protection côtière a commencé par une visite guidée sur le littoral togolais dans la matinée du 31 décembre 2020 et a pris fin aux environs de 13 heures. Cette visite a permis aux deux ministres de voir l’état d’avancement de certaines activités du projet WACA ResIP.
Trois (3) sites ont été visités. Deux sous-projets communautaires de WACA: projet d’investissement de résilience des zones côtières en Afrique de l’Ouest dont le sigle anglais est WACA ResIP West Africa Coastal Area et le troisième site non pris en compte par le projet mais digne d’intérêt pour cause de  la forte menace de l’érosion côtière sur le segment Kossi-Agbavi.
Ce segment hors projet subit une forte pression de l’érosion côtière qui peut dépasser 6 à 10 m par an par endroits avec des conséquences énormes sur les habitations, les infrastructures économiques et cultuelles. Le cri d’alarme du chef AGBAVI Koffi Koulahanawo ne s’est pas fait attendre en présence des deux émissaires du gouvernement. Pour lui leur présence le rassure et motivera les futures décisions à prendre.
Le deuxième site visité est la protection d’urgence entre Gbodjomé et Agbodrapho, long de 1,58 km. La méthode consiste à disposer 7 rangées de buses parallèles aux vagues pour faciliter le rechargement du sable afin et freiner l’érosion.

Deux ministres ont visité les projets de WACA
les ministres Foli-Bazi et Tengué visitent quelques sous-projets WACA

Une fois les travaux finis 940 ménages pour une population de 4700 habitants des villages Nimagnan, Adissem,Tango Kopé, Dévikinmé retrouveront une vie normale avec moins de crainte. Le coût de l’ouvrage s’élève à 498 263 773 FCFA et sera livré bientôt.
Le troisième et dernier  site toujours dans l’exécution du projet WACA est le site de reboisement  et de restauration des mangroves. Un sous-projet communautaire exécuté à Follivi-Joe, tout comme dans les autres villages autour du lac Boko. L’enveloppe allouée est de 128 813 800 FCFA. Les principales activités sont le reboisement de 90 ha, le bornage des berges du lac, l’élaboration et la vulgarisation de la convention de gestion locale de gestion des ressources du lac etc. selon M. WILSON Anani, A ce jour les activités de reboisement sont terminées avec des résultats au-delà des attentes.
Les deux ministres ont transmis les encouragements du gouvernement à la population. Le ministre TENGUE a ajouté que les aménagements de la cote et sa mise en en valeur reçoivent la plus grande attention de la part des plus hautes autorités en l’occurrence le chef de l’Etat qui a fait adopté en conseil des ministres un projet de loi. Ce dernier est relatif à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral qui sera bientôt adopté par l’Assemblée Nationale.
Quant à son collègue de l’environnement, il a mis l’accent sur l’implication de la population dans toutes les activités du projet. Il a aussi apprécié l’expérience de M. Eklou Nathé acquise en Allemagne qui profite aujourd’hui au Togo. « Avoir la mer est une chance et une grande opportunité touristique et économique » a-t-il conclu.

 

Top