Aller au contenu principal
Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières

Plusieurs activités à l’agenda du ministre dans la centrale

Publié le : 20 déc 2020
Plusieurs activités à l’agenda du ministre dans la centrale

Plusieurs activités à l’agenda du ministre dans la centrale, notamment la rencontre avec ses collaborateurs, la remise de kits aux organisations riveraines du parc Fazao-Malfakassa et le lancement du projet  du Consortium Femmes REDD+

Les 17 et 18 décembre n’ont pas été du tout repos pour le ministre de l’environnement et des ressources forestières, M. FOLI - BAZI Katari en mission de suivi  et de prise de contact avec ses collaborateurs de la région centrale.
Dans la matinée du 18 décembre, il sonnait 9h 30mn quand le ministre et sa suite sont arrivés à  la brigade de Kalaré en plein cœur du parc Fazao-Malfakassa, où le conservateur  et les éco-gardes l’attendaient visage souriant et fier de recevoir leur ministre. Après avoir visité les locaux et bureaux flambant neufs reconstruits par l'ONG ODIAE sur financement de l’UE par le bais du Programme d’Appui à la Lutte contre le Changement Climatique (PALCC), le ministre a échangé avec le conservateur  sur les missions et difficultés de cette brigade. Ces dernières se résument aux problèmes  d'effectifs pour la surveillance. Pour une superficie de 250 000 ha seuls 65 écogardes assurent la protection de l’ensemble de l’écosystème qui fait 4,4% du territoire national. En dehors du personnel, il faut relever surtout l’insuffisance du matériel de travail, en l’occurrence les armes pour dissuader les braconniers puissamment armés et le manque de réseau pour la fluidité de la communication. Par ailleurs il s’avère nécessaire d'améliorer le niveau de vie  des écogardes avec une assurance tout risque et leur déclaration à la caisse de sécurité a ajouté le conservateur, GBEMOU Komi.
Cette visite a permis au ministre de toucher du doigt les réalités de ce joyau national, il a promis faire le nécessaire pour résoudre les différents problèmes presque similaires à ceux que le directeur régional  lui a présenté la veille lors de la prise de contact avec ses collaborateurs de la région centrale.
Aussitôt revenu à l’hôtel central à Sokodé, le ministre a lancé le projet de sensibilisation des femmes sur les changements climatiques et gestion durable des terres initié par le consortium femme REDD+. Un projet financé par la Banque Mondiale à travers le projet REDD+ à hauteur de 20 000 000FCFA.
Une autre activité non des moindre, c’est la remise d’importants kits de production de miel, d’élevage et de transformation des produits agricoles d'un montant de 60 825 800FCFA destinés à 38 organisations paysannes (OP) riveraines du Parc Fazao Malfakassa.
Ces kits acquis par  l'ONG ODIAE grâce au projet PALCC sur financement de l’Union Européenne sont composés de motopompe, des tuyaux de drainage, de machines de concassage des noix de karité,  des ruches, des abreuvoirs etc.
Remettant symboliquement un kit d’apiculture à un bénéficiaire, le ministre a demandé à tous d’en faire un  bon usage pour améliorer leur quotidien, afin de réduire significativement leur pression sur les ressources forestières.

 

Top