Aller au contenu principal
Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières

Nous avons l’obligation de protéger la couche d’Ozone

Publié le : 17 sep 2020
Message du ministre à l'occasion de la célébration de la couche d'Ozone
Tous les togolais doivent œuvrer efficacement à éliminer toutes les substances qui appauvrissent la couche d'Ozone
e ministre de l’environnement, du développement durable et de la protection de la nature, le Prof. David Wonou OLADOKOUN a délivré ce 15 septembre 2020, à son cabinet à Lomé, un message à l’endroit de la population sur les dangers des rayons ultraviolets du soleil et leurs effets sur la couche d’Ozone. Ceci dans le cadre de la journée internationale de la protection de la couche d’ozone, célébrée tous les 16 septembre de chaque année. Cette année le thème choisi est « l’Ozone pour la vie » complété du slogan « 35 ans d’initiatives pour la protection de la couche d’Ozone ». Célébrée tous les 16 septembre du mois de septembre conformément à la résolution 49/114, la journée mondiale de la protection de la couche d’Ozone de cette année coïncide avec le 35e anniversaire de la convention de Vienne pour la protection de la couche d’Ozone. Le point d’orgue de cette célébration a souligné le ministre OLADOKOUN reste la sensibilisation suivie des actions concrètes à l’endroit des acteurs en l’occurrence ceux qui interviennent dans le secteur du froid. Pour répondre à ses obligations, vis-à-vis du protocole de Montréal, le Togo a mis en place un plan de gestion et d’élimination des hydrochlorofluorocarbones (HCFC), substances nocives pour la couche d’ozone. En 2013 tout comme les autres pays en développement, il s’est engagé aussitôt à réduire l’utilisation du réfrigérant R-22, dans la double optique de protéger la couche d’Ozone et aussi de préserver le climat. La bonne nouvelle a dit le prof. OLADOKOUN, c’est que le Togo est parvenu dans ses efforts à réduire de 30% les importations de R-22 entre 2013 et 2019. Autres résultats matérialisant les progrès enregistrés au Togo dans la mise en œuvre des deux instruments, a souligné le ministre est le renforcement des capacités des techniciens de froid. A cet effet le Togo a doté des centres de formation technique d’équipements et de Kits d’appareils de mesure et équipé également l’association des frigoristes du Togo d’un important lot d’outillage. « Des défis subsistent et nous devons œuvrer efficacement à éliminer toutes ces substances qui appauvrissent la couche d’Ozone » a reconnu le ministre. « Il est donc de la responsabilité de chacun de contribuer à l’effort du pays pour la protection de notre environnement et la réduction de la vulnérabilité des populations face aux aléas climatiques » a insisté le ministre dans son message. « j’exhorte donc tous les acteurs, en particulier les frigoristes et importateurs de réfrigérants à qui j’adresse mes encouragements pour les efforts déjà consentis à continuer de bien s’appliquer dans leur profession et à se conformer aux directives du protocole de Montréal plus précisément, celles relatives aux bonnes pratiques dans le secteur du froid », a-t-il conclu.
Top