Aller au contenu principal
Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières

Les rideaux sont tombés sur les travaux de la 55eme session du CIBT

Publié le : 10 déc 2019
Les rideaux sont tombés sur les travaux de la 55eme session du CIBT

Le Togo peut s’honorer d’avoir gagné le pari de l’organisation de la 55eme session du CIBT.

La 55eme session du Conseil International des Bois Tropicaux (CIBT) ouverte à Lomé, le 2 décembre par le premier ministre, Komi Sélom Klassou a été clôturée le 7 décembre par le ministre de l’environnement, du développement durable et de la protection de la nature, le Prof David Wonou Oladokoun.
Après une semaine de travaux, les délégués des 74 pays composés des producteurs, des consommateurs, des personnes ressources et des organisations de la société civile ont revisité toutes les activités de l’Organisation Internationale des Bois Tropicaux (OIBT), sa gestion, son fonctionnement et pris plusieurs décisions. Le point d’achoppement a été la prorogation du mandat du directeur exécutif. Un point sur lequel les producteurs et consommateurs n’ont pu s’accorder.
Moult décisions sont prises au cours de ces travaux qui ont duré toute une semaine. Au total huit (8), dont celle sur les projets, avant projets et activités. Cette décision a permis au Togo de voir son avant-projet sur « l’appui au renforcement des capacités opérationnelles et de planification des acteurs du secteur forestier privé et communautaire au Togo » financé à hauteur de 85792,00 dollars US.
Les décisions 2 et 3 prises par le conseil ont porté sur l’adoption du budget administratif biennal des exercices 2020 et 2021 et les activités à mener pour un montant de 7091487 US dollars.
Dans la décision 4, il est question de prolonger la mise en œuvre du plan d’action stratégique de l’OIBT, 2013- 2019 jusqu’en 2020. Le directeur exécutif aura la charge de proposer le nouveau plan qui sera examiné et approuvé en 2020 à la 56ème session à Yokohama au Japon.
La modification au règlement financier de l’organisation consacrée dans la décision 5, touche les projets, les politiques et les procédures connexes avec effet au 1er janvier 2020.
Par ailleurs, les lignes directrices relatives à la gestion environnementale et sociale et celles sur la restauration des paysages forestiers en milieu tropical, contenues dans les décisions 7 et 8 ont été accueillies favorablement.
 Selon le ministre togolais en charge de ces questions, le Prof. Oladokoun, le conseil a pu passer en revue les problèmes liés à la crise financière que traverse l’institution. Ce qui a permis de mettre en place une nouvelle infrastructure de financement et de déterminer une stratégie de levée de fonds pour financer les questions émergentes et innovantes et aussi les projets et avant-projets en attente.

 

Clôture de la 55eme session du CIBT
Vue partielle des délégués

Le ministre a fait observer également que la nouvelle approche de gestion de l’OIBT va se fonder désormais sur les axes de programmation, entre autres, les chaînes d’approvisionnement légal et durable des bois, la diversité dans les forêts tropicales et la restauration des paysages forestiers. Le prof. a en outre touché le point d’achoppement lié à la prorogation du mandat du directeur exécutif, Dr Dieterle Gerhard entre le groupe des producteurs qui souhaite le proroger de deux ans à condition que 40% des projets contenus dans le portefeuille de l’OIBT soient financés. Par contre les consommateurs persistent sur une prorogation de 4 ans sans condition. En attendant une solution idoine l’actuel directeur exécutif continue d’assumer ses fonctions jusqu’en mars 2021 a ajouté le ministre.Le Togo peut s’honorer d’avoir gagné le pari de l’organisation et toutes les délégations et le secrétariat l’ont reconnu, et ont enfin exprimé leur reconnaissance aux autorités togolaises pour l’hospitalité légendaire dont ils  ont fait l’objet, durant tout leur séjour.

 

Top