Aller au contenu principal
Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières

Le REFACOF-Togo sur les fonds baptismaux.

Publié le : 03 déc 2019
Le REFACOF-Togo sur les fonds baptismaux.


REFACOF plaide pour la participation active des femmes à la 55eme session de l'OIBT.

Un atelier préparatoire de la participation du réseau des femmes africaines pour la gestion communautaire des forêts (REFACOF) à la 55ème session du conseil international des bois tropicaux prévu à Lomé du 02 au 07 décembre 2019 a eu lieu du 29 au 30 novembre à Lomé. Organisé par le REFACOF régional en collaboration avec les ONGs et associations féminines a réuni à Lomé, une vingtaine de femmes venues de toutes les régions du Togo. Il a été ouvert par l’attaché de cabinet du ministre de l’environnement du développement dureable et de la protection de la nature, M. Yenké Romain.
Le double but de cette rencontre, était de partager avec la branche togolaise de REFACOF nouvellement installé, des informations sur l’OIBT et son organe suprême qui est le CIBT. Il s’est agi aussi de mieux connaitre les statuts et règlement intérieur du REFACOF, ce que le REFACOF attend de ses antennes au niveau des 19 pays membres, les adhésions et la place de cette société civile au sein de l’OIBT, les sources de financements pour la facilitation au niveau des pays, les soumissions des projets etc.
Ces différentes présentations et communications ont permis aux participantes de mieux cerner les contours de ce réseau dont-elles sont désormais membres.
La présidente du réseau au niveau régional, Cécile Ndjébet a laissé entendre que si son réseau siège en tant qu’observateur au sein de l’OIBT, c’est parce que cette organisation a compris qu’elle ne pourra atteindre ses objectifs sans composer avec les femmes, eu égard au rôle si bien important que ces dernières jouent dans la gestion des ressources forestières. Elle a ajouté que pour cette 55eme session la représentation des femmes rurales sera importante pour montrer l’implication de ces dernières et aussi pour influencer les décisions qui seront prises par le groupe des consommateurs et celui des producteurs.
A l’issue de l’atelier, certaines recommandations ont été formulées, il s’agit d’inscrire le REFACOF-Togo au budget national pour lui permettre de mener ses activités chaque année, d’attribuer des attestations  de terres aux associations de protection de l’environnement pour les actions de reboisement et restauration des forêts, de former des OSC féminines et renforcer leurs capacités en gestion durable des forêts.
Les femmes se sont engagées à partager l’information sur le REFACOF-Togo à d’autres OSC féminines pour des actions d’ensemble.
Avant de se séparer elles ont dégagé une feuille de route pour le démarrage des activités du REFACOF-Togo et élaboré un Plan d’Action sur 3 ans.
Le représentant du Ministre, M. Yenké ouvrant les travaux a gracieusement offert un poème de Senghor aux femmes pour leur exprimer sa reconnaissance pour leur travail sur le terrain. Il a salué l’initiative des femmes d’unir leurs efforts au niveau régional en vue de renforcer leurs actions en matière de gestion durable des forêts et de la tenure foncière. Les écosystèmes forestières selon lui fournissent des services variés et jouent un rôle important dans le développement socio-économique des communautés tributaires.
Il a exprimé ses félicitations et sa gratitude à toutes les organisations féminines de la société civile qui se sont massivement mobilisées pour soutenir les actions du gouvernement dans le sens de la protection de l’environnement et des ressources forestières
Six (6) membres du REFACOF-Togo ont été désignés pour prendre part à la 55ème session du CIBT qui se tient du 02 au 07 décembre 2019.

 

Top