Aller au contenu principal

Le Togo veut Renforcer la résilience des populations face aux changements climatiques

Publié le : 18 jan 2019
Résilience

"Des AGR pour renforcer la résilience des populations du littoral face au changement climatique"

Le Togo connait de graves problèmes environnementaux, parmi ceux-ci figure en bonne place l’érosion côtière. Ce phénomène dont nul n’ignore l’ampleur, évolue avec une vitesse de 5 à 10 m par an avec des pics allant à 20 mètres par endroits. Ce phénomène s’accentue grâce au  prélèvement de sable et de gravier marins auquel se donnent les populations vulnérables que sont les femmes et les jeunes. Pour aider les communautés du littoral à définir de nouvelles stratégies de survies et abandonner ces mauvaises pratiques, le ministère de l’Environnement et des Ressources forestières a lancé, ce 17 janvier 2019 à Lomé, le « projet de renforcement de la résilience des populations du littoral et de l’écosystème côtier du Togo face au changement climatique » 

l’objectif de ce projet est de renforcer la sécurité alimentaire, d’améliorer les  revenus et les conditions de vie des bénéficiaires à travers les activités génératrices de revenu. Il s’inscrit dans le cadre du ‘‘programme de réhabilitation de la route Lomé-Cotonou, de facilitation des transports sur le corridor Abidjan-Lagos et de protection côtière’’.

Les différentes activités à mettre en œuvre pour la durée des trente (30) mois, vont porter sur le maraichage, l’aquaculture et la transformation du poisson a dit M. Tchayé Nandja, coordonateur du projet.

Outre ces activités d’AGR a souligné le chargé de programme à la FAO, M. Djiwa Oyétoundé,d’autres actions comme la restauration des mangroves avec la collaboration des ONGs locales est également retenue.

Il est financé pour un montant de 614 000 000 FCFA par le Fonds pour l’Environnement Mondial. L’agence d’exécution est la Banque Africaine de Développement et la FAO, va assurer le suivi de mise en œuvre.

Le lancement de ce jour a été couplé de la présentation des résultats du projet TCP/TOG/3604 « Appui à la valorisation et à la modernisation des filières des produits forestiers non ligneux au Togo »Ce dernier a pu contribuer à terme à assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle,  la création d’emplois et la réduction de la pauvreté à travers la gestion durable des produits forestiers non ligneux (PFNL). Il s’agissait notamment pour Ce projet de contribuer à l’augmentation de la disponibilité des PFNL, à leur valorisation, à la réduction des pressions sur ces ressources et à l’amélioration des techniques d’exploitation et de transformation.

Les 05 PFNL porteurs choisis sont le néré, le karité, le miel, le moringa et les plantes médicinales.

Pour faciliter le travail à certains groupements de la zone du projet, du matériel composé entre autres de concasseurs, de barateuses, de  séchoirs solaires et de malaxeur a été remis  aux bénéficiaires. Mme Bako Batina de la coopérative Espoir de Bangoss, a remercié la FAO pour ce geste. Pour elle, ce matériel vient alléger le travail de son goupe pour plus d’efficacité.

En lançant le nouveau projet sur le renforcement par les AGR de la résilience des populations de la zone côtière, Dr Kodjo Kudadzé représentant son ministre de tutelle a renouvelé les sincères remerciements du Gouvernement togolais à tous les partenaires techniques et financiers, en l’occurrence la FAO, la BAD et le FEM qui accompagnent le ministère dans ses actions de protection de l’environnement, de valorisation des produits forestiers non ligneux, de création de richesses dans un cadre de vie sain et de réduction des risques côtiers.

AGR résilience

 

Top