Aller au contenu principal
Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières

La CEDEAO veut promouvoir l’agriculture intelligente

Publié le : 17 nov 2020
Lutte contre les changements climatiques

Lutte contre les changements climatiques : la CEDEAO veut promouvoir l’agriculture intelligente

 

La lutte contre les changements climatiques est  à l’ordre du jour d’un atelier organisé par la CEDEAO couplé du  lancement ce 17 novembre du projet régional de promotion de l’agriculture intelligente face au climat en Afrique de l’Ouest". C’est le ministre de l’environnement et des ressources forestières, FOLI- BAZI Katari qui a lancé ledit projet à  Aglélouvé, localité située à une soixantaine de km au Nord de Lomé en présence des partenaires techniques et financiers et ONGs.  C’est un projet pilote qui sera mis en œuvre dans cinq pays notamment, Bénin, Burkina Faso, Ghana, Niger et Togo. D’un montant de 14 millions soit 7 milliards de FCFA, il sera mis en œuvre pour une durée de 3 ans.

l'agrofesterie, une solution des changements climatiques
L'agrofresterie pour répondre aux effets du climat


Le projet régional de promotion de l’agriculture intelligente face au climat en Afrique de l’Ouest"  vise à réduire la vulnérabilité des agriculteurs et éleveurs aux risques climatiques qui constituent une entrave à la sécurité alimentaire, à la génération de revenus et à la prestation des services écosystémiques des communautés à la base.
Pour le commissaire Sékou SANGARE, ce projet durant sa mise en œuvre va pouvoir renforcer les connaissances et les capacités techniques par le biais d’interactions régionales et locales en vue de promouvoir les pratiques agricoles résistantes aux effets du changement climatique. Il va aussi renforcer les meilleures pratiques d’adaptation au changement climatique dans les domaines de l’agriculture et du pastoralisme aussi bien au niveau local que régional. Par ailleurs il sera aussi question de partager les connaissances acquises et diffuser les leçons apprises sur les meilleures pratiques agricoles résilientes liées à une agriculture climato-intelligente.
Il est opportun a dit le ministre FOLI-BAZI que les états de la sous-région Ouest africaine travaillent en synergie afin d’identifier les voies et moyens pour relever les défis que pose ce phénomène. Dans cet ordre d’idée le Togo s’est résolument engagé dans cette dynamique. Cet engagement s’est traduit par l’intégration de l’environnement et particulièrement la question des changements climatiques dans le nouveau plan stratégique de développement 2020-2025, déclinée en feuille de route ministérielle dont le projet 35 est dédié à la réponse aux risques climatiques.
Le projet « promotion de l’agriculture intelligente face au climat en Afrique de l’Ouest » soumis par la CEDEAO par le biais de  la BOAD en sa qualité d’entité accréditée du Fonds d’adaptation de la convention cadre des Nations Unies pour sur les changements climatiques, a un coût total de 14 millions de dollars US soit 7 milliards de FCFA pour une durée de 3 ans.

 

Top