Aller au contenu principal
Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières

Le ministre FOLI-BAZI a touché du doigt les réalités des directions du MERF

Publié le : 09 oct 2020
Le ministre FOLI-BAZI a touché du doigt les réalités des directions du MERF

Tournée de prise de contact avec les directions relevant de ses compétences.

Au lendemain de sa passation de service, M. FOLI-BAZI, Katari, Ministre de l’Environnement et des Ressources Forestières (MERF) a entamé une tournée de prise de contact, qui l’a conduit dans les directions générales et centrales relevant de ses compétences. Cette prise de contact s’est déroulée en deux phases, la visite des bureaux pour se faire, une idée des conditions dans lesquelles les agents travaillent et la présentation des missions, activités  et difficultés des directions.
Au total 7 directeurs se sont prêtés à l’exercice pour faire découvrir au ministre, l’immense  tâche qu’ils auront ensemble à abattre pour l’atteinte des objectifs assignés au ministère.

Pour permettre au ministre de toucher du doigt les différents dossiers, il était question pour chaque directeur de présenter les missions, les activités urgentes, les difficultés, les propositions de solutions et aussi les perspectives.

Des difficultés, tous les directeurs en ont soulevé, mais graduellement, l’absence des textes et le manque de personnel qualitatif et quantitatif occupent la première place et il faut vite agir.
Si à l’Agence Nationale de Gestion de l’Environnement (ANGE) la difficile réceptivité des procédures des études d’impact environnemental et social (EIES) par les promoteurs, constitue l’un des problèmes phares, à l’office de développement et d’exploitation des forêts (ODEF), c’est plutôt les forêts classées, qui sont menacées d’envahissement par les populations riveraines. D’autres points non des moindres ont retenu l’attention de l’autorité à la suite des présentations.

Pour le ministre des efforts seront faits à certains niveaux. Pour lui l’efficacité par exemple de l’inspection des ressources forestières, repose plus sur le matériel roulant, afin de faciliter les activités inopinées pour plus de résultats.
Parlant des outils stratégiques, le ministre a laissé entendre que le département doit poursuivre l’élaboration de la politique forestière et biens d’autres documents parmi lesquels figurent en bonne place, les textes d’applications en attentes. Les éco villages sont un exemple de développement durable à la base avec un impact significatif et d’autonomie économique des populations a dit le ministre. Un dossier qu’il compte porter à échelle au Togo tout comme l’a souhaité certains partenaires dont le PNUD.
Les difficultés a dit le ministre, il y en a partout mais cela n’empêchera pas le ministère d’aller de l’avant. Par ailleurs, il a proposé que dans les jours à avenir ces problèmes dits urgents seront décryptés un à un avec les directeurs concernés.
« Pour faire avancer les dossiers, ceux en souffrance seront évacués premièrement d’ici décembre 2020 pour que nous commencions l’année 2021 sur de nouvelles bases» a précisé, FOLI-BAZI.
A la suite de toutes les présentations, le ministre a félicité les directeurs pour la maîtrise de leurs dossiers qui augurent une bonne collaboration. « Nous voulons compter sur chacun de vous pour trouver ensemble des approches de solutions aux défis qui nous attendent » a conclu le ministre FOLI-BAZI à la fin de sa tournée de prise de contact à Lomé.

 

Top