Aller au contenu principal

Les médias sollicités pour vulgariser les bonnes pratiques en matière de développement durable

Publié le : 10 jan 2020
Les médias sollicités pour vulgariser les bonnes pratiques en matière de développement durable

22 journalistes et communicateurs se sont engagés à accompagner le ministère dans la sensibilisation du public

 

C’est à Kpalimé  à 120 km au Nord-Ouest de Lomé que le ministère de l’environnement, du développement durable et de la protection de la nature a choisi pour renforcer les capacités des journalistes, des communicateurs et des membres de la cellule communication dudit ministère, sur la problématique des changements climatiques, la vulgarisation des bonnes pratiques de gestion durable des terres et des forêts et l’efficacité énergétique. Cette rencontre de trois jours a  bénéficié de l’appui technique et financier de l’Union Européenne à travers le programme d’appui à la lutte contre le changement climatique (PALCC). C’est le secrétaire général de la préfecture de Kloto, M. Sogoyou Békéyi qui a présidé à la cérémonie d’ouverture, en présence du lieutenant Amétitovi Kangni, directeur préfectoral du ministère de l’environnement, du développement durable et de la protection de la nature de Kloto.
Le Togo participe à sa manière à la réponse planétaire vis-à-vis de la menace                                                           du changement climatique, pour maintenir l’augmentation de la température  mondiale en dessous de 2°C. Ainsi il s’est engagé à travers ses Contributions déterminées au niveau nationales (CDN) à réduire ses émissions de 11,14% à l’horizon 2030.
Pour y arriver l’implication de tous les acteurs en l’occurrence les hommes de médias, s’avère nécessaire. C’est ce qui a poussé le ministère à les inviter à intégrer, au traitement de l’information, la problématique des changements climatiques. Cette problématique étant transversale, il faut, que les hommes et femmes qui animent l’actualité soient formés pour bien informer leurs différentes cibles.

Formation journaliste Kpalimé
M. Amétitovi Kangni, directeur préfectoral accordant une interview


Ils sont 22 participants qui ont suivi cette formation de 3 jours dont un jour de sortie de terrain. Les modules ont porté sur la dimension environnementale, la gestion durable des terres et des forêts, le Programme de Lutte contre le Changement Climatique  (PALCC), l’efficacité énergétique et la Gestion intégrée de la Fertilité de l’Eau et des Ravageurs par les Champignons (GIFERC).
Outre la formation en atelier, ces journalistes  ont visité la forêt classée de Missahohé pour toucher du doigt, un modèle de gestion durable des forêts. Une opportunité que ces derniers ont saisie,  pour faire des dossiers, des reportages à diffuser sur leur organe respectif.
A l’issue des travaux plusieurs recommandations entre autres, la création d’un pool de journalistes réunis au sein d’une plate-forme dénommée « Média environnement MEDDPN », l’implication des médias dans l’élaboration des projets et programmes, l’appui technique ou financier à apporter aux médias, le sponsoring,  la disponibilité des directeurs préfectoraux lors des émissions etc.

 

Top