Aller au contenu principal

Lomé abritera la 55ème session du CIBT en décembre

Publié le : 07 nov 2019
Le Lomé abritera la 55ème session du CIBT en décembre

La 55eme session dite "hors siège" du CIBT, aura lieu du 2 au 7 décembre 2019 à Lomé, plus de 300 participants fournisseurs et consommateurs des bois tropicaux répondront au rendez- vous de Lomé.

 

u 2 au 7 décembre 2019 se tiendra à Lomé  au Togo, la 55eme session du conseil International des  Bois Tropicaux (CIBT), l’organe suprême de l’Organisation Internationale des Bois Tropicaux (OIBT) dont le siège se trouve à Yokohama au Japon. Cette information a été portée à la connaissance des journalistes, ce mardi 5 novembre au cabinet par le ministre de l’environnement, du développement durable et de la protection de la nature, le prof. David Wonou Oladokoun. C’était en présence du président de la sous-commission communication de cet évènement, M. Franck Missité  et des collaborateurs du ministre.
Le Togo s’apprête à organiser la 55eme session du Conseil International des Bois Tropicaux. Pour la réussite de cet évènement, il était important d’impliquer les médias. D’où l’intérêt de cette rencontre initiée par le ministre en charge de l’environnement et qui a réuni une cinquantaine de journalistes. De par leur rôle régalien celui d’informer, d’éduquer le grand public, le ministre a salué le travail de ce « quatrième pouvoir » et sollicité son accompagnement.
Si l’OIBT a porté son choix sur notre pays, c’est pour plusieurs raisons a dit le ministre dans sa présentation liminaire. Aussi a-t-il égrené ces mobiles qui vont de la disponibilité de la logistique à la sécurité en passant par le respect des accords internationaux en matière de gestion durable des forêts.
Les enjeux a poursuivi le ministre sont de taille et chacun va en ce qui le concerne apporter sa contribution pour l’atteinte des objectifs de cette 55eme session, qui comme toutes les ordinaires, va évaluer les programmes thématiques de l’OIBT, explorer et améliorer les infrastructures de financement durables des activités de l’organisation et des projets soumis par les pays.
Justement à ce propos, trois projets de financements seront soumis a précisé le ministre. Il s’agit « du projet de prévention et de gestion participative des feux de végétation, du projet de mise à disposition des variétés clonales de teck pour un développement végétatif de reboisement et du projet de gestion d’appui à la forêt classée, de la fosse aux lions dans les savanes.
Lors de cette conférence de presse, le ministre a dévoilé les attentes du Togo. Pour lui, cette session servira de cadre de grandes négociations auprès des institutions donatrices en matière forestière, dans la perspective d’une meilleure définition des contours de la chaîne d’approvisionnement entre producteurs et consommateurs de produits ligneux.
Plus de 300 participants sont attendus à cette grande messe de gestion durable des forêts et la session de Lomé est appelée «  session hors siège » puisqu’elle se tient hors de Yokohama au Japon. Les pays membres de l’OIBT représentent 90% environ du commerce international des bois tropicaux et plus de 80% de forêts tropicales au monde.
Cette rencontre a suscité auprès des journalistes certaines préoccupations auxquelles, le prof. Oladokoun  a donné des éléments de réponse.

 

Top