Aller au contenu principal

Le Prof. Oladokoun apporte sa compassion et celle du gouvernement aux forestiers du poste de Davié

Publié le : 15 oct 2019
Le Prof. Oladokoun apporte sa compassion et celle du gouvernement aux forestiers du poste de Davié

Quatre (4) forestiers attaqués et blessés dans l’exercice de leur fonction au poste de contrôle à Davié par 10 militaires.

Suite aux comportements inhumains de 10 militaires sur 4 forestiers au poste de contrôle de Davié faisant 4 blessés dans les rangs des forestiers, le ministre de l’environnement, du développement durable et de la protection de la nature, le Prof. David Wonou Oladokoun s’est rendu pour la seconde fois sur les lieux pour apporter la compassion et le réconfort du gouvernement aux forestiers.

Le ministre a tout d’abord remercié les forestiers pour le calme observé. Ensuite il les a conseillé de toujours travailler conformément aux textes en vigueur, car a-t-il ajouté  « vous avez de la dignité, vous êtes là, pour protéger ce qu’il y a de plus noble : la nature, soyez en fiers, vous devez redoubler de vigilance dans votre travail».

Le ministre a poursuivi en disant : « Si nous sommes là tôt ce matin, c’est pour  vous rassurez que vous n’êtes pas seuls, nous sommes derrière vous et vous avez notre soutien ».

Parlant des rumeurs sur une seconde attaque, le ministre a mis ces collaborateurs en confiance, « cela n’arrivera plus jamais, ni à Davié ni dans les autres postes de contrôle du pays ».

Après avoir écouté leur premier responsable et son staff, les forestiers au poste de Davié ayant vu la diligence avec laquelle le Prof. est en  train de régler le problème ont, par la voix de leur porte-parole  réaffirmé leur détermination  et ferme engagement à continuer par travailler conformément aux textes. Ils ont aussi apprécié la promptitude avec laquelle le ministre a pris en charge les blessés.

Certains organes de presse  et réseaux sociaux ont aussi relayé cette information qui a fait le tour du monde dénonçant  ce comportement des militaires vis-à-vis de leurs collègues paramilitaires que sont les forestiers.

Top