Aller au contenu principal

La lutte contre la désertification passe par la gestion durable des ressources naturelles.

Publié le : 09 aoû 2019
 La lutte contre la désertification passe la gestion durable des ressources naturelles.

Le ministère de l’environnement, du développement durable et de la protection de la nature, renforce les capacités de ses agents en gestion durable des terres (GDT).

Le Togo à l’instar de nombre de pays africains est de plus en plus confronté au grave phénomène de dégradation de ses terres avec pour conséquences la fragilisation des écosystèmes, la perte de la productivité agricole et des forêts ce qui conduit à la paupérisation des masses surtout rurales. Face à ce phénomène, le ministère ne ménage aucun effort pour  renforcer les capacités de ses agents qui sont chargés d’accompagner les communautés rurales dans la gestion durable des terres.
Après avoir outillé 900 agents vulgarisateurs des ministères chargés de l’environnement et de l’agriculture, des ONG et associations de développement en 2016 dans le cadre du projet de gestion intégrée des catastrophes et des terres (PGICT), c’est le tour de 100 agents du ministère de bénéficier cette année de ce renforcement de capacités. Ceci dans le cadre de la mise en œuvre du plan quinquennal de formation du département avec l’appui institutionnel du projet WACA_ResIP.
Durant cette formation de deux semaines qui s’est déroulée à l’INFA de Tové à Kpalimé, les 100 participants ont été aguerris pour mieux partager les bonnes techniques de GDT.
La réalisation de cette activité contribuera à l’atteinte de la cible 15.3 des Objectifs du Développement Durable qui exhorte les pays à «Protéger, restaurer et promouvoir l’utilisation durable des écosystèmes terrestres, la gestion durable des forêts et la lutte contre la désertification, stopper et inverser la dégradation des terres afin de mettre fin à la perte de la biodiversité».

 

Top