Aller au contenu principal

Le PALCC renforce les capacités des Universités du Togo

Publié le : 16 juil 2019
Le PALCC renforce les capacités des Universités du Togo

Signature de protocole d’accord de partenariat entre le PALCC et les Universités publiques du Togo.

 

Au total, 800 000 d’euros soit  524 765 600 FCFA, ont été mis à la disposition de l’enseignement supérieur au Togo grâce au Programme d’Appui à la Lutte contre le Changement Climatique (PALCC). Ce financement de l’Union Européenne à travers le PALCC c’est pour aider le monde de la recherche dans le domaine du changement climatique. La formalisation de cet appui financier s’est traduite par la signature d’un protocole d’accord de partenariat le jeudi 27 juin 2019 entre le PALCC et les Universités publiques du Togo pour une durée de 48 mois.
L’Union Européenne soutient désormais le monde universitaire au Togo dans les recherches sur le changement climatique. Un phénomène qui est au cœur de grandes recherches. La communauté universitaire togolaise s’y attèle aussi. Le gouvernement togolais en initiant des projets relatifs à la protection de l’environnement et à la sauvegarde du patrimoine forestier, notamment la REDD+, WACA, PALCC, au sein du Ministère de l’Environnement, du Développement Durable et de la Protection de la Nature, veut contribuer à l’effort mondial de lutte contre ce fléau des temps modernes.
Plusieurs travaux devront être menés à travers ce financement. Il s’agit selon le Dr. Bareremna AFELU, coordonnateur du PALCC, de « la construction d’un centre de recherche sur le changement climatique à l’Université de Lomé (150 000 000 fcfa); l’équipement du centre avec du mobilier (20 000 000 fcfa),de  la réhabilitation de trois laboratoires à l’Université de Kara (70 000 000 fcfa), du financement des études Juniors (master, doctorat) et   sénior pour les enseignants chercheurs des deux universités (184 765 600); du matériel d’étude, de deux véhicules pour les deux universités (80 000 000 fcfa) et d’une subvention au profit des étudiants pour l’acquisition des ordinateurs portables  à travers le projet Galilée (20 000 000 fcfa)».

remise de parapheur entre le coordonnateur du PALCC et le professeur Kokoroko


Cette initiative du gouvernement togolais à travers l’appui financier et technique de l’Union Européenne vise à continuer le chantier de la modernisation de l’enseignement supérieur et à doter les acteurs œuvrant sur la thématique du changement climatique de moyens afin de leur permettre de trouver des réponses à ce phénomène durant les 48 mois de partenariat,
Pour le Prof. Dodzi Komla Kokoroko, président de l’Université, l’Etat togolais ne fait pas fausse route en investissant dans l’enseignement supérieur et surtout dans le secteur environnemental, car dit-il,  «ce présent projet qui est en adéquation avec la problématique des projets nationaux, cadre parfaitement avec la politique de recherche de l’Université de Lomé et de Kara et également d’un certain nombre de programme qui sont mis en œuvre notamment le projet Wascal de l’Université de Lomé, le projet de l’Université Kara sur le traitement de l’eau et la problématique de l’assainissement en collaboration avec l’ambassade de France au Togo, des programmes de pointes au sein des universités comme le master droit et politique de l’environnement, le master forêt et changement climatique».
En remerciant l’Alliance Mondiale Contre le Changement Climatique AMCC+ et l’Union Européenne pour cet appui stratégique, le Prof. Kokoroko a aussi exprimé toute sa gratitude au gouvernement togolais à travers le Ministère de l’Environnement, du Développement Durable et de la Protection de la Nature pour avoir  su mettre au moment opportun ce canal de financement au profit de l’enseignement supérieur.

 

Top