Aller au contenu principal

Un nouveau projet pour booster la filière des PFNL au Togo

Publié le : 05 juil 2019
Un nouveau projet pour booster la filière des PFNL au Togo

Le TCP/Tog/3704 financé à hauteur de 141 millions Franc CFA par la FAO pour  une durée de 2 ans.

 

Le ministère de l’Environnement, du Développement Durable et de la Protection de la Nature (MEDDPN), a officiellement lancé, ce 02 juillet 2019 à Lomé, le projet TCP/TOG/3704 « Appui à l’élaboration du programme national de gestion durable des Produits Forestiers Non Ligneux (PFNL) et à la mise en œuvre des actions prioritaires au Togo ». Ce projet bénéficie de l’appui financier de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). C’est le directeur de cabinet, Dr Kodjo Kudadzé qui a procédé à ce lancement au nom de son ministre de tutelle, en présence du coordonnateur du système des Nations Unies, M. Damien Mama. A cette activité, les organisateurs ont associé la célébration en différé de la 25ème  journée de lutte contre la désertification et la sécheresse. Elle est célébrée tous les 17 juin.
Les produits forestiers non ligneux (PFNL) désignent les biens d'origine biologique autres que le bois, dérivés des forêts et des arbres hors forêts.  Ces produits, jouent un rôle important pour le bien-être de nos populations en contribuant à la sécurité alimentaire, à la création d’emplois et sont sources de  richesse des communautés surtout rurales.
Le projet TCP/TOG/3604 « appui à la valorisation et à la modernisation des filières des produits forestiers non ligneux au Togo » est financé par la FAO, puisqu’il s’insère  parfaitement dans le cadre programme par pays (CCP-Togo) de la FAO pour la période 2019 à 2023.
Selon son coordonnateur, M. Gnama Wiyao, les actions à court terme seront l’élaboration du programme national de gestion durable des PFNL et la création d’un cadre plus cohérent d’intervention afin de mutualiser les énergies et les efforts des acteurs. Il sera aussi question a-t-il ajouté de renforcer les capacités de production et de transformation et surtout d’outiller les acteurs sur des aspects de qualité et de visibilité pour que les produits issus des PFNL tels que, le karité, le néré, le miel et l’anacarde soient plus compétitifs sur le marché international.
Au-delà de ces aspects qualité et renforcement des capacités « Ce projet, va permettre au Togo d’élaborer une réponse au Changement Climatique (CC) dans le cadre de l’adaptation que le Togo va soumettre au Fonds Vert Climat (FVC) pour financement afin d’accompagner le pays dans le processus de décentralisation qui est déjà en cours de manière à ce que chaque région du Togo soit doté d’un plan à long terme d’adaptation au changement climatique » a expliqué, M. Djiwa Oyétoundé, chargé de programme à la FAO.
Outre le lancement de ce projet, le ministère et son partenaire la FAO sont revenus sur la  25e journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse du 17 juin 2019, dont le thème est « construisons l’avenir ensemble ». Cette journée mondiale a été l’occasion pour les pays dont le Togo, de faire le bilan des progrès accomplis en matière de gestion durable des terres et de définir les grandes orientations pour les 25 prochaines années, a dit Damien Mama, coordonnateur du système des Nations Unies.
Le Togo est déjà dans cette dynamique a souligné le DC, Kodjo dans son discours à travers plusieurs initiatives notamment, la lutte contre les feux de végétation, la restauration des paysages forestiers avec l’initiative AFR100, la sécurisation des aires protégées etc.
Le TCP/Tog/3704 est financé à hauteur de 141 millions par la FAO pour 2ans.

 

Top