Aller au contenu principal

Célébration des journées mondiales de l'Environnement et de lutte contre la désertification

Publié le : 18 juin 2019
Célébration des journées mondiales de l'Environnement et de lutte contre la désertification
Le ministre Oladokoun invite les togolais à mutualiser leurs efforts pour freiner la désertification et réduire la pollution atmosphérique.
Ce 17 juin, la communauté internationale célèbre la journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse. Au Togo en plus de cette journée, le pays célèbre en différé la journée de l’Environnement (5 juin). Une occasion pour le ministre de l’Environnement, du Développement Durable et de la Protection de la Nature, le Prof. David Oladokoun de lancer un appel pour une plus grande mobilisation, afin de barrer l’avancée de la sécheresse. Le ministre a aussi invité ses concitoyens à proscrire certains comportements qui sont sources de pollution atmosphérique. Selon la Convention des Nations Unies de lutte contre la désertification, ce phénomène occupe 40% de la surface terrestre, qui abrite 2 milliards d’êtres humains. Une préoccupation qui a amené le monde entier à choisir un thème évocateur. « Construisons l’avenir ensemble», c’est le thème sur lequel la communauté internationale a choisi de sensibiliser les populations. Ce thème a dit le ministre a pour but d’attirer l’attention des populations sur les dangers de la désertification dans le monde, qui se résument entre autres à la destruction des écosystèmes, au dérèglement climatique et à l’augmentation de la pauvreté. En 2018, le manque à gagner lié à la désertification a été évalué à 42 milliards de dollars. Cette journée a poursuivi le ministre permet de mesurer le chemin parcouru dans la lutte et surtout de formuler les grandes orientations pour les 25 prochaines années. Le Togo n’étant pas épargné, le ministre a égrené les initiatives qui se prennent pour contrecarrer ce phénomène notamment, la restauration des paysages forestiers, la définition des cibles pour l’atteinte de la neutralité en matière de dégradation des terres, la promotion des foyers améliorés et du gaz butane etc. Abordant le thème de la journée mondiale de l’Environnement qui est « la pollution atmosphérique », le Prof. Oladokoun a exhorté les togolais à adopter de bons comportements qui permettent de réduire la pollution de l’air. Selon l’OMS, par an, plus de 3,8 millions de personnes, dans le monde meurent de maladies imputables à la pollution de l’air. En Afrique se sont 439000 décès par an, qui sont dus à la pollution de l’air extérieur. Au regard de ses statistiques, « Réduire les émissions de gaz à effet de serre, serait non seulement bénéfique pour la santé humaine, mais aussi contribuerait à atténuer le réchauffement climatique. Un des résultats attendus de la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national, qui s’insèrent dans les objectifs environnementaux du PND » a conclu le ministre.
Top