Aller au contenu principal

Les conseillers en communication outillés pour une grande visibilité des actions du gouvernement

Publié le : 15 juin 2019
Les conseillers en communication outillés pour une  grande visibilité des actions du gouvernement
Les meilleures stratégies pour mieux communiquer.
Désormais les communicants ont des stratégies pour mieux informer et communiquer sur les actions et réalisations du gouvernement. Le ministère de la communication, des Sports, de l’éducation à la citoyenneté et au civisme a organisé du 27 au 28 mai 2019, un atelier de renforcement des capacités à l’intention de tous les conseillers en communication des ministres et présidents des institutions de l’Etat. Le but de cette rencontre est de définir une meilleure stratégie pour mieux communiquer et rendre plus visible les actions et réalisations du gouvernement. Cette session de formation de trois (3) jours a permis de définir une meilleure stratégie, en vue de résorber le déficit en communication et d’offrir aux communicants les recettes appropriées pour assurer désormais une nette visibilité aux initiatives des pouvoirs publics. La trentaine de participants a pu échanger sur plusieurs thématiques notamment : les missions et responsabilités du chargé de communication, les relations publiques et presse, la communication publique et politique ainsi que l’écriture et l’édition web. Toujours en lien avec le rôle des communicants, le travail d’un attaché de presse, les techniques de communication et l’art de convaincre son auditoire ont été aussi déroulés par l’équipe du centre d’Expertises, de recherches et de formations (CERF). Ouvrant les travaux, le ministre, Katari FOLY-BAZI s’est réjoui de la présence de tous les participants. Pour lui, il est important d’offrir des outils nécessaires aux communicants, afin de leur permettre de faire la collecte et le traitement des informations relatives à l’action gouvernementale. A l’issue des travaux, les participants ont recommandé de reprogrammer certains modules à des fins d’approfondissement, de mettre en place une structure générale qui va coordonner la communication du gouvernement à l’instar de ce qui se fait au Sénégal. Ils ont aussi recommandé que soit créé au sein de chaque ministère une cellule de communication ou une direction de communication et prévoir à cet effet, des moyens techniques et humains pour son fonctionnement.
Top