Aller au contenu principal

L’ANIAC sensibilise la presse sur les dispositions qui régissent les armes chimiques au Togo

Publié le : 24 mai 2019
L’ANIAC sensibilise la presse sur les dispositions qui régissent les armes chimiques au Togo

Les journalistes sollicités pour vulgariser le contenu de la Convention sur l’Interdiction des Armes Chimiques.

L’Autorité Nationale pour l’Interdiction des Armes Chimiques (ANIAC) a dans ses attributions, la lutte contre la prolifération des produis chimiques sous toute leur forme sur l’étendue du territoire national. Afin d’assurer une meilleure utilisation de ses produits pour le bien être-socio-économique des populations, un atelier d’information,  de formation et de sensibilisation des média sur l’importance des dispositions de la Convention sur l’Interdiction des Armes Chimiques (CIAC) au Togo, s’est tenu du 20 au 22 mai 2019 à Kpalimé. Une localité située à 128 km au Nord-Ouest de Lomé. Le secrétaire général de la préfecture de Kloto, M. Sogoyou Bèkèyi a ouvert les travaux ce 21 mai 2019 au nom du préfet de Kloto.
Aujourd’hui, plus que jamais, les produits chimiques sont utilisés dans tous les domaines d’activités socioéconomiques de chaque pays. A ce titre, la CIAC constitue une base légale et une norme internationale qui s’impose à chaque Etat partie de prendre des mesures nationales appropriées pour lutter contre la prolifération des produits chimiques.
Selon l’OMS, plus de 25% de la population au plan mondial succombent sous les effets des produits chimiques parce que les bonnes mesures ne sont pas observées faute de connaissance. Ainsi pour un meilleur partage de cette information capitale, les médias togolais ont besoin d’être sensibilisés, afin de pouvoir donner la bonne information sur les effets de ces produits chimiques sur la santé et l’environnement au public. Ces produits  occasionnent moult maladies entre autres les perturbateurs endocriniens, le dérèglement du système hormonal, certaines malformations congénitales etc.
Selon le Dr. Nikabou Tchein, secrétaire permanent à l’ANIAC, l’objectif de l’atelier est de créer une synergie entre l’ANIAC et le monde médiatique en les invitant à s’inscrire dans la vision de l’ANIAC. Cette vision est de lutter communément contre les produits chimiques. Leur dangerosité suscite nécessairement une règlementation. Pour lui, aujourd’hui, tous les produits chimiques sont des armes chimiques.
« Comme perspective, L’ANIAC-Togo a initié un avant-projet de loi portant interdiction de la mise au point de la fabrication, du stockage et de l’emploi des armes chimiques. Ce texte est en étude en ces moments par le gouvernement  a souligné, M. Boyode Pakoupati, président de l’ANIAC.  
L’ANIAC-TOGO, créer le 04 novembre 2015 par décret N°2015-082/PR est une réponse à la CIAC à laquelle le Togo a adhéré depuis le 23 avril 1997. Cette convention vise à lutter contre la mise au point, la fabrication, l’emploi, le stockage et le transfert des produits chimiques en vue de leur utilisation responsable au bénéfice des populations.

 

Top