Aller au contenu principal

Les points focaux et conventions de FEM se familiarisent avec les nouvelles procédures de ce mécanisme

Publié le : 16 mai 2019
Les points focaux et conventions de FEM se familiarisent avec les nouvelles procédures de ce mécanisme

La circonscription FEM Afrique de l'Ouest et côtière veut parler d'une seule voix au Togo pour plus de financements.

 

L’atelier de circonscription élargi du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) pour l’Afrique de l’Ouest Côtière, organisé par le secrétariat du FEM en collaboration avec le ministère de l’ Environnement,  du Développement Durable et de la protection de la Nature a réuni une soixantaine de délégués venus de 8 pays à savoir : Bénin,  Libéria, Côte d’Ivoire, Nigéria, Ghana, Guinée, Sierra-Léone et Togo. Son objectif est de maintenir et d’entretenir une veille permanente avec les partenaires sur les nouvelles stratégies, politiques et procédures du FEM et d’encourager la coordination dans le cadre de sa 7e phase opérationnelle. Les travaux prévus pour durer 4 jours ont été ouverts par le Prof. David Oladokoun qui avait à ses côtés, le chef de la délégation du FEM, M. Péter Lallas et le point focal opérationnel FEM-Togo, Comlan Awougnon.
Le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) est un mécanisme de financement pour la coopération internationale. Il s’est fixé pour objectif de soutenir les pays en développement en leur accordant des subventions  concessionnels dans le but de couvrir le surcoût convenu des mesures, afin d’atteindre des effets positifs sur l’environnement mondial.
« Ceux qui prennent part à cet atelier sont les points focaux opérationnels, côtiers et les conventions dont le FEM est le mécanisme financier. Nous allons nous familiariser avec les nouvelles procédures du FEM pour une mobilisation optimale des ressources affichées pour le compte de nos pays respectifs  lors de l’exécution de la 7e phase » a dit, M. Comlan Awougnon.
« Le Togo tout comme ses pairs  a besoin de connaitre les nouveaux guichets ouverts au niveau du plan environnement pour les 4 prochaines années, afin d’élaborer des projets bancables. Il s’agira aussi, lors des travaux d’harmoniser l’ensemble des propositions à défendre au conseil de décision» a ajouté, le point focal.

atelier de circonsciption du FEM au Togo
Le Prof. Oladokoun a  pour sa part, exprimé au nom du gouvernement sa reconnaissance au FEM pour avoir financé sous forme de dons, 47 projets d’un montant de 242,51 millions de dollars US. Un financement qui a favorisé la mobilisation des ressources additionnelles à divers niveaux pour un total de 1,4 milliard de dollars.
Quant au micro financement, il a permis selon le ministre, de renforcer les capacités des organisations de la société civile et de les accompagner dans la mise en œuvre de 94 projets pour une mobilisation de ressources de 1,5 millions de dollars. Il s’est enfin, réjoui du choix du Togo, qui accueille pour la première fois, la présente rencontre,  couplée de  la 56è réunion préparatoire du conseil d’administration qui aura lieu en juin prochain à Washington.
En marge des sessions en atelier, les participants visiteront quelques  projets FEM pour un partage d’expériences.

 

Top