Aller au contenu principal

Le PALCC finance les actions communautaires de lutte contre les changements climatiques

Publié le : 27 sep 2018
PALCC

"Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de Lutte contre le Changement Climatique (PALCC), le ministre de l’Environnement et des Ressources forestières, M. André Johnson a procédé au lancement officiel des contrats de subventions de l’Office de Développement et d’Exploitation des Forêts (ODEF) et de cinq (05) ONGs retenues après sélection." 

Cette cérémonie s’est déroulée ce 24 septembre 2018, au siège de l’Union Européenne, jour du démarrage des activités marquant la semaine climatique. C’était en présence de Mme Cristina Martins Barreira, cheffe de la délégation  de l’UE au Togo.

Le Togo, comme la plupart des pays d’Afrique, subit les effets de la variabilité climatique qui ne sont pas sans conséquences sur la gestion des ressources naturelles, le cadre de vie des populations, la productivité et la durabilité des systèmes de production. Tout ceci est accentué par la croissance démographique, la dégradation des forêts, l’érosion côtière et l’envasement des cours d’eau.

Pour y faire face, le Togo a élaboré et soumis le PALCC à l’UE. Un programme qui cadre bien avec les objectifs de l’Alliance Mondiale contre le Changement Climatique mise en place par les états européens  au profit des pays les moins avancés et les petits états insulaires. Pour accompagner les efforts du Togo dans ce domaine, une enveloppe financière de 10 millions d’Euro lui a été allouée dont 5,5 millions soit 3,6 milliards de FCFA aux ONGS et à l’ODEF pour les actions communautaires.

« Nous pensons qu’avec cette signature, chacun doit se mettre à l’œuvre pour la réalisation des actions planifiées qui vont de la gestion des aires protégées, à la promotion des foyers améliorés en passant par la gestion durable des terres» a dit la porte-parole des bénéficiaires, Mme Ekoué Kayissan. Cette dernière a remercié l’UE et promit avec ses pairs œuvrer pour lutter efficacement contre les changements climatiques au Togo.

L’UE reste solidaire avec le Togo et le soutient dans ses engagements, a souligné Mme Martins Barreira. « Nous sommes rassurés,  car les actions lancés ce jour ne sont pas pilotes. Elles sont de réelles opérations de développement qui viennent en complémentarités à d’autres déjà réalisées »a-t-elle affirmé.

Mis à part l’ODEF qui est une institution étatique, les ONG tels que l’Action pour la Jeunesse d’Afrique (AJA), l’Agence d’Appui aux Initiatives de Base Centrale (AGAIB), l’Organisation pour le Développement et l’Incitation à l’Auto Emploi (ODIAE), l’Entrepreneur Du Monde (EDM) et l’Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (AVSF).

Trois résultats sont attendus de ce programme. Il s’agit de la Gestion Durable des Terres, l’efficacité énergétique et enfin le renforcement des capacités des acteurs de lutte contre les changements climatiques.

 

Top