Aller au contenu principal

PROJET DE REBOISEMENT DE 50 HECTARES DE PARCELLES ET DE MISE EN DEFENS DE 17 HECTARES DE FORÊTS NATURELLES ETATIQUES

Résumé

Lancé le 18 novembre 2016 pour une durée de 6 mois, il a coûté 32 500 000 (trente- deux millions cinq cents mille) de Francs CFA.

Contexte


L' objectif de l'Accord est d'établir les modalités de collaboration entre l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) et l'Office de Développement et d'Exploitation des Forêts (ODEF) dans le cadre de la mise en œuvre du Projet TCP/TOG/3502, « Appui à l'élaboration du Programme National de Reboisement » qui vise à contribuer à l'augmentation de la couverture forestière nationale à travers le reboisement et la mise en défens de forêt naturelle sur des sites pilotes à travers des activités.

Plus spécifiquement, il s'agit de contribuer à l'un des Objectifs stratégiques de la FAO notamment, celui de rendre l'agriculture, la foresterie et la pêche plus productives et plus durables.

L'atteinte de ces objectifs visés dans le cadre de ce Protocole d'Accord devra permettre de réaliser le principal résultat que s'était fixé le Projet, à savoir, «Contribuer à la réalisation de la vision du Gouvernement qui est de porter, à 30 0/0 à l'horizon 2050, le taux de couverture forestière nationale». Compte tenu de ce qui précède, la FAO fait recours aux services de l'Office de Développement et d'Exploitation des Forêts (ODEF), afin de collaborer dans la poursuite des efforts déjà entrepris pour la réalisation des objectifs ci-dessus mentionnés.

Description

Le prestataire exécutera les activités suivantes :

Activité 1.0 : Identifier et confirmer les sites et les espèces à reboiser

Une mission effectuée conjointement avec la FAO et le Consultant en foresterie a permis d'identifier les sites et les essences à reboiser. Deux parcelles ont été choisies pour être mises en défens. Le tableau en annexe précise les sites et les essences à reboiser.

Activité 1.1 : produire 70.000 plants

La production de plants sera assurée par les pépiniéristes identifiés par l'ODEF.

Activité 1.2 : Reboiser 50 ha de parcelles dans les forêts étatiques

Le reboisement des 50 ha se fera sur les parcelles identifiées.

Activité 1.3 : Cartographier les sites de reboisement et les parcelles mises en défens.

La cellule cartographique de l'ODEF mise en place par le projet SIG financé par l'OIBT permettra de mettre aisément en place ces différentes cartes,

Activité 1.4: Etiqueter les parcelles reboisées et les parcelles mises en défens

Des panneaux d'identification des différentes essences seront élaborés et implantés sur les différents sites. Des panneaux de signalisation avec le logo de la FAO et de l'ODEF seront implantés sur chaque site.

Activité 1.5 Protéger les parcelles mises en défens

Pour assurer une protection des parcelles mises en défens, des panneaux seront installés et des gardiens recrutés en plus des travaux de pare-feu. Les deux sites de mise en défens seront clôturés avec des fils barbelés sur trois rangées pour éviter les instruisions sur ces parcelles.

Activité 1,6. Organiser des missions de suivi sur le terrain

La FAO organisera avec l'ODEF des missions de visites des parcelles. Lors de ces missions.

Activité 17. Elaborer des rapports d'étapes et le rapport final

L'ODEF élaborera des rapports de suivi et des rapports intermédiaires à soumettre à l'approbation de la FAO. A la fin des travaux, un rapport final sera soumis à la FAO. Ce rapport doit être approuvé techniquement avant le virement de la dernière tranche du montant de 10% restant.

Objectifs

Contribuer à l’objectif stratégique 2 de la FAO qui est de rendre l’agriculture, la foresterie et la pêche plus productives et plus durables.

Le présent projet vise spécifiquement à contribuer à une meilleure connaissance du comportement des essences locales qui seront plantées sur les sites pilotes.

Etat d'avancement

Le Projet a pris fin ; les résultats ont été largement atteints.

  •  70.500 plants produits et mis en terre
  • 51,15 hectares reboisés ;
  • 17,63 hectares mis en défens.
  • 12 panneaux d’identification fabriqués et fixés

Prochaines étapes

Une chose est de mettre en terre les plants, une autre est de protéger, d’entretenir et de conduire ces parcelles installées jusqu’à maturité. L’ODEF prendra en charge ces frais récurrents en intégrant ces parcelles dans le patrimoine forestier de l’état en planifiant les interventions annuellement dans son plan d’opération.

Equipe projet

fin 

Point de contact

Fin du projet

Top