Aller au contenu principal

Projet de soutien à la préparation à la REDD+ (P-REDD+)

Résumé

Lancé officiellement le 21 Janvier 2015 pour une durée de 4 ans, le Projet de soutien à la préparation à la REDD+ est financé à hauteur de  3,8 millions de dollars US.

 

 

Contexte


Le Togo a été classé en 2010 comme un pays à faible couverture forestière qui malheureusement a un taux élevé de pertes de surface forestière. Le gouvernement togolais a estimé que cette situation est une opportunité pour le Togo de s’engager dans le processus de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+) en intégrant ce concept dans son plan national de développement afin de permettre à la forêt et aux arbres hors-forêt de continuer par jouer un rôle socio-économique et écologique très important.

Le processus REDD+ a commencé au Togo en 2008 par l’organisation de réunions et rencontres d’information des différents acteurs de la gestion durable des forêts. En 2012, le Togo manifeste son intérêt à adhérer au fonds de partenariat pour le carbone forestier (FCPF) et soumet à cet effet une note d’information (R-PIN) au fonds. Le document de proposition de mesures pour l’état de préparation (R-PP) a été validé sur le plan national les 08 et 09 juillet 2013 par tous les acteurs.

A l’issue de la 16è réunion tenue du 12 au15 décembre 2013 à Genève, le R-PP du Togo a été accepté à travers la résolution PC/16/2013/9. Dans le cadre de la mise en œuvre de ce document, trois projets sont mis en œuvre dont le projet de soutien à la préparation à la REDD+ (P-REDD+) financé par le fonds de partenariat pour le carbone forestier (FCPF).

Description

Le projet de soutien à la préparation à la REDD+ s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du processus REDD+ au Togo. Pour s’engager dans ce processus, le Togo a élaboré sa proposition de mesures pour l’état de préparation (RPP) qui s’articule autour de quatre (04) composantes :

(i) une agriculture performante adaptée au changement climatique et à faible émission de carbone ;

(ii) une gestion durable des forêts existantes et un accroissement du patrimoine forestier ;

(iii) une maîtrise des énergies traditionnelles et un développement des énergies renouvelables ;

(iv) l’aménagement du territoire et la réforme foncière.

La formulation de ce document de proposition de mesures pour l’état de préparation à la REDD+ a permis au Togo d’adhérer au fonds de partenariat pour le carbone forestier (FCPF) et de bénéficier d’un accord de don de 3,8 millions de dollars pour se préparer à la REDD+. Le résultat attendu de la mise en œuvre de ce projet est l’élaboration d’une stratégie nationale REDD+ cohérente, inclusive et acceptée par tous.

Objectifs

L’objectif général de ce projet est de permettre à la forêt et aux arbres hors-forêt de continuer par jouer leur rôle socio-économique et écologique. Le projet vise deux objectifs spécifiques :

  • Objectif de développement : renforcer la capacité de la République togolaise à concevoir une stratégie nationale solide à travers :

- une agriculture performante adaptée au changement climatique et à faible émission de carbone ;

- une gestion durable des forêts existantes et un accroissement du patrimoine forestier ;

- une maîtrise des énergies traditionnelles et un développement des énergies renouvelables

- l’aménagement du territoire et la réforme foncière.

Objectif de l’environnement global: assurer une coordination intersectorielle et une bonne gouvernance dans le secteur forestier.

Etat d'avancement

Démarrée en 2015, la préparation à la REDD+ du Togo s’exécute à travers six (06) composantes avec pour objectif principal l’élaboration en 2019 d’une stratégie nationale REDD+ cohérente et acceptée par tous.

Au titre de la composante 1 : Organisation et consultation

Le cadre juridique et le dispositif institutionnel pour une gestion efficace du processus REDD+ au Togo sont mis entièrement en place et sont opérationnels. Le décret N° 2016-007/PR du 25 janvier 2016 a mis en place 3 organes de gestion de la REDD+ au Togo : Le comité national REDD+, organe décisionnel du processus, le Groupe National de Travail REDD+ et la Coordination Nationale REDD+. La Coordination Nationale REDD+ a entrepris une campagne d’information et d’appui à l’organisation des acteurs afin d’éveiller leur intérêt sur la REDD+ en préparation aux consultations des populations à la base dans le cadre de la préparation et de la mise en œuvre d’une stratégie nationale REDD+. Les différents acteurs ciblés sont les ONG, les producteurs agricoles, les femmes, les chefs traditionnels, les jeunes, les planteurs privés et les propriétaires de forêts communautaires, les journalistes et professionnels des médias, Les étudiants et enseignants-chercheurs des universités de Lomé et de Kara, ainsi que les ministères sectoriels au niveau central et déconcentré.

Un plan de consultation est élaboré avec la participation de l’ensemble des parties prenantes. Dans le cadre du partage d’information, une stratégie de communication a été élaborée et est en train d’être mise en œuvre.

Au titre de la composante 2 : Préparation de la stratégie nationale REDD+

Douze (12) études analytiques sont en cours d’exécution.  3 études ont déjà livré leurs résultats. Sept (07) groupes thématiques sectoriels ont été mis en place dans les différents ministères sectoriels (environnement, agriculture, mine et énergie, économie et finance, aménagement du territoire et planification, urbanisme et promotion de la femme). Le draft zéro de la stratégie nationale REDD+ est élaboré. Les travaux de l'évaluation environnementale sociale et stratégique (EESS) sont en cours. 

Au titre de la composante 3 : Elaboration d’un niveau d’émission de référence national pour les forêts et/ou d’un niveau de référence national pour les forêts

Le 1er inventaire forestier national a été élaboré à partir d’une définition de la forêt au sens de la REDD+ validée par l’ensemble des parties prenantes. Il ressort de cet inventaire que le Togo dispose d’un taux de couverture forestière de 24,24%.

Au titre de la composante 4 : Conception de systèmes nationaux de suivi forestier et d’information sur les garanties

L’équipe nationale de suivi des forêts a vu ses capacités renforcées sur la collecte de données forestières dans les placettes permanentes.

Au titre de la composante 6 : Conception d’un cadre de suivi et évaluation du programme :

Les données sont régulièrement collectées. Les rapports annuels sont produits et soumis fonds de partenariat pour le carbone forestier (FCPF).

Prochaines étapes

Elles s’articulent autour des grandes actions suivantes :

  • Achèvement des études analytiques en cours en 2017 et celles à réaliser avec le financement additionnel (2018 - 2019) ;
  • Échanges avec les parties prenantes sur les Draft 1 et 2 de la Stratégie Nationale REDD+ (2018/début 2019) ;
  • Accompagnement de la mise en œuvre du « Projet de renforcement de la participation de la Société Civile et des communautés locales dans la protection des forêts au Togo » (Groupement E-D/ADCF avec l’appui de PACJA) et sa prise en compte dans le processus d’élaboration de la stratégie REDD+ ;
  • Recherche de financement pour les mesures politiques à entreprendre (2018/2019)
  • Recherche de financement pour les projets pilotes REDD+ à implémenter par les acteurs
  • Préparation du R-Package (fin 2019)

Point de contact

ASSIH HEMOU

TEL: 00228 90 03 51 02

Média

DEPLIANDEPLIANT VERSO

 

Top