Aller au contenu principal

FVC : Le Togo valide son programme pays

Publié le : 16 mar 2018
fvc

« Lutte contre les changements climatiques : le Togo dispose d’un programme pays FVC »

Le Togo dans ses efforts de lutte contre les effets néfastes des changements climatiques a élaboré plusieurs documents de stratégies dont le programme pays Fonds Vert pour le Climat (FVC). Ce document est  soumis aux acteurs nationaux,  ce 15 mars 2018 à Lomé  pour validation. Il s’agit pour ces participants d’apprécier les domaines d’investissement climatique pour une période de 10 ans, afin de disposer d’un portefeuille de projets  prêts à soumettre pour financement. Les travaux  de haut niveau ont été ouverts par le représentant du ministre de l’environnement et des ressources forestières,  M. Kodjo Koudadzé.

Le financement du changement climatique est une préoccupation majeure pour le Togo dans sa quête vers des modèles de développement économique à faible intensité de carbone et résiliente au climat.  Le Fonds étant une solution à cette problématique, le Togo a commencé sa phase préparatoire d’accès au FVC en 2017. Aujourd’hui, c’est chose faite un document est disponible, ce dernier est soumis aux parties prenantes notamment les ministères, les collectivités locales, le secteur privé et la société civile pour validation.

Créé en 2010, le FVC est investi dans des projets climatiques transformationnels dans les pays en développement. Il apporte une contribution ambitieuse aux actions mondiales de lutte contre les changements climatiques en faveur des pays en développement et mobilise d'importantes ressources financières pour aider à construire des sociétés à faibles émissions de gaz à effet de serre et résilientes aux changements climatiques.

Les priorités contenues dans ce document sont celles identifiées par les études de vulnérabilités des Contributions Prévues Déterminées (CDN) et du Plan National d’Adaptation aux changements climatiques (PNACC) a laissé entendre le point focal FVC,  M. Agrégnan Essosam.  Pour lui, Il faudra 1,570 milliard de dollars US  d’ici à 2030 pour pouvoir répondre aux défis  liés aux Changements Climatiques.

Pour  encourager l’engagement des parties prenantes, une enveloppe de 120 millions de dollars par an est disponible pour aider les porteurs de projets à bien  ficeler leurs propositions avec l’appui technique des entités accrédités.

Ce document une fois validé sera soumis à l’appréciation du FVC et les idées de projets pourront être concrétisées pour soumission.

Le consultant principal, M. Roland Robek  estime que le Togo est en bonne voie, puisque l’environnement est utilisé comme toile de fond dans ledit programme, ce qui cadre  parfaitement avec ce mécanisme.

A l’ouverture des travaux, le directeur de cabinet, M. Kodjo, a rappelé l’horizon de programmation du FVC qui est de 2030 avec des tranches de 5 ans à l’exception de la première qui s’étend de 2018 à 2020. Il a reconnu l’importance capitale de ce fonds qui trace la voie à suivre pour une mobilisation accrue de la finance climatique.

Top