Aller au contenu principal

Erosion côtière : Synergie entre le Togo et le Benin

Publié le : 26 déc 2017
Erosion côtière

« Des actions concertées et harmonisées du Togo et du Bénin pour une résilience des zones côtières transfrontalières »

Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’assistance technique à la gestion du littoral de l’Afrique de l’Ouest (WACA), Il est organisé du 28 au 30 novembre 2017 à l’hôtel Millenium Grand Popo Beach au Bénin, la première réunion du comité mixte Togo-Bénin sur la protection du littoral contre l’érosion côtière.

Les gouvernements togolais et béninois à travers cette réunion vont de façon concertée et harmonisée, conjuguer leurs efforts pour améliorer la gestion des zones côtières transfrontalières sujettes à l’érosion.

Les travaux de cette première réunion a été co-présidée par M. Sama Boundjouw, secrétaire général du ministère en charge de l’environnement du Togo et M. Constant Godjo,  secrétaire général du ministère du cadre de vie et du développement durable du Bénin.

Les deux secrétaires généraux, ont salué cette initiative concertée de leur gouvernement respectif qui vise à trouver des solutions aux problèmes de l’érosion côtière dans  les deux pays qui se matérialisent par la perte d’environ 10 m de de d’harmoniser et de valider les termes de références de l’étude de la protection côtière transfrontière,

Cette réunion a été l’occasion pour les participants d’d’harmoniser et de valider l’étude d’impact environnemental et social du dragage du chenal de Gbaga entre le Togo et le Benin, de consolider et de formaliser le comité mixte Togo-Bénin puis de proposer une feuille de route pour les activités dudit comité.

Au terme des travaux, un procès-verbal consensuel a été dressé et signé, assorti des recommandations telles que le déroulé  des procédures de passations de marché par la partie béninoise de concert avec le Togo, la recherche d’un montant additionnel de 200 000 US dollar par pays, pour la réalisation de l’Etude d’Impact Environnemental et Social.Il est aussi question d’établir une convention de partenariat entre l’ANGE et le projet WACA-Togo d’une part, et entre l’ABE et le projet WACA-Bénin d’autre part.

Autres recommandations faites par les deux parties, c’est le nombre des membres du comité mixte Togo-Bénin qui est de 9 membres avec pour membres permanent les secrétaires généraux et les points focaux WACA des deux pays.

Les pays ont aussi pris la résolution une fois abrité une session d’assurer le suivi de la mise en œuvre des recommandations de ladite session jusqu’à la tenue de la prochaine.

Top