L’exécutif à célébrer le 1er juin



la journée nationale de l’arbre a été lancée à Lomé par Le Premier Ministre Komi Klassou
Tôt le matin les membres du gouvernement en tête le premier ministre, Selom Klassou ont pris d’assaut le site de l’échangeur d’Agoè-nyivé, juste après la décharge à 300 m sur la voie du grand contournement en allant vers l’échangeur de Kégué pour accomplir leur devoir civique, celui de mettre en terre des plants et lutter contre la désertification. La tradition a été encore respectée ce 1er juin 2017 à Lomé.
C’est le premier ministre qui a donné le ton à la cérémonie, suivi du ministre d’Etat puis du ministre de l’Environnement et des Ressources forestières, André Johnson.  les autres membres du gouvernement ont aussi mis en terres des plants.
La miss Togo  qui a placé son mandat sous la protection de l’environnement était également là pour s’acquiter de son devoir.  A cela s’ajoute les membres de l’ONG « environnement Togo propre»  les chefs traditionnels et la population riveraine.
Au total 200 plants composés de deux essences notamment :  Cassia siamea et Millettia thinningii communement appelées zanguératih et atitintih en Ewé, ont été soigneusement mises en terre. Ces essences ont été choisies pour leur ombrage. Le choix de ce site est de pouvoir constituer une haie vive le long de cette grande voie. C’est une superficie de 260 000 hectares qui sera reboisée sur toute l’étendue du territoire nationale.
Pour cette 40 ème édition, le ministre, André Johnson a reconnu que le Togo connait une déforestation très galopante souvent accentuée par la transhumance, les feux de végétation,  l’accroisement de la population avec les activités de cultures sur brûlis. Il a apprécié l’engoument des populations. Pour lui l’enjeu du reboisement est capitale.
  Dans toutes les contrées, les activités de reboisement vont se poursuivre toute la grande saison pluvieuse qui va de juin à septembre.
Le thème  retenu pour la campagne de sensibilisation est « Reboiser c’est assurer les produits ligneux et non ligneux pour les générations présentes et futures » et le slogan « la forêt protège si elle est protégée » doit retentir partout dans les écoles les lieux publics et autres.