les éco-villages, une expérimentation dans le Yoto



Donomadé, un modèle de développement durable à la Base
Donomadé, est un village situé dans la préfecture de Yoto, à 104 kilomètres au Sud Est de Lomé. Ce village enclavé a souffert depuis la nuit des temps du manque d’équipements socio collectifs de base. Mais avec l’exécution du projet Eco-village qui est en cours, Donomadé est devenue le village le plus nanti grâce au gouvernement et au Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) qui ont choisi  cette localité pour expérimenter les avantages qu’offre le projet Eco village. Ainsi après trois ans de mise en œuvre, le ministre de l’Environnement et des Ressources forestières,  M. André Johnson, accompagné de ses collaborateurs a fait une descente sur le terrain pour voir de visu, l’état d’avancement des activités dudit projet. Cette visite de terrain qui a permis au ministre d’apprécier les réalisations faites, s’est déroulée, le 8 décembre 2017.
C’est une communauté visiblement émue qu’André Johnson a rencontré, fière d’avoir reçu  pour la première fois de son histoire, la visite d’un membre du gouvernement. S’adressant à la vaillante population de Donomadé, le ministre a d’abord précisé  l’objectif de son déplacement qui est de venir  et d’apprécier les résultats de la phase pilote de l’initiative Eco-village de Donomadé. Il a également encouragé les populations pour leur adhésion à ce projet qui va dans leurs intérêts.
Commencé en 2014, le projet Ecovillage de Donomadé a en 3 ans d’exécution réalisé plusieurs activités s en faveur des populations. Il s’agit de la réalisation d’un forage positif avec deux points de puisage, d’une mini centrale solaire de 10 KVA qui donne l’électricité au village y compris les activités connexes qui nécessite le courant comme le moulin à farine et à manioc. Du côté agricole, la communauté a, grâce au projet pu améliorer la culture des ananas et de certains légumes. L’élevage avec l’octroi des géniteurs performants a été aussi amélioré. Une autre activité qui a impressionné le ministre, c’est l’aménagement des étangs piscicoles avec empoissonnement de 2200 poissons composés de tilapia et de silure etc.
Ces activités qui s’exécutent dans ce village de 1400 habitants, concourent au bien être social et économique de la communauté afin qu’elle puisse s’auto développer pour  atteindre un développement durable.
Très ému de cette visite, le chef du village, Togbui Manè Kpokodjo, a saisi l’opportunité pour solliciter l’appui du MERF pour le reboisement de la parie rétrocédée du Parc National de Togodo Sud. Une doléance que le ministre a trouvée pertinente puis promis au moment venu l’accompagnement de ses techniciens à la population
Au Togo il y a deux éco-villages pilotes, Andokpomey dans la préfecture de l’Avé et Donomadé dans celle de Yoto, pour la mise en œuvre de la Phase pilote le montant est de 10 990 500 dollars pour la période 2014 – 2018.