GRANDS CHANTIERS ACHEVES
  • abc Réhabilitation des zones sujet à la déforestation
    Après la Communication Nationale Initiale (CNI) présentée en marge de la COP.7 à Marrakech, le Togo a entrepris le processus de la Deuxième Communication Nationale (DCN) qu’il a achevé en décembre 2010.
    Suite à sa Deuxième Communication Nationale, le Togo a lancé, au titre de ses engagements vis-à-vis de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), le processus de préparation et de soumission de sa Troisième Communication Nationale (TCN). Cette dernière a été soumise au secrétariat de la convention lors de la Conférence des Parties (COP 21) de Paris en décembre 2015.
    La TCN viendra combler les lacunes de la DCN par l’actualisation et l’amélioration des connaissances dans le domaine des changements climatiques au Togo. Elle permettra également d’approfondir les études sur l’Inventaire des Gaz à Effet de Serre (IGES), l’évaluation de la Vulnérabilité et l’Adaptation (V&A), l’étude de l’Atténuation et de communiquer à la Communauté Internationale les efforts du Togo en matière de lutte contre les effets néfastes des changements climatiques.
     
    Objectif global: Accompagner le Togo dans le processus d’élaboration de sa Troisième Communication Nationale sur les changements climatiques.
    Objectifs spécifiques
    • faire l’analyse du contexte nationale ;
    • mener les études d’inventaires des émissions par leurs sources et d’absorption par leurs puits de GES ;
    • réaliser des études de vulnérabilité et proposer un programme de mesures d’adaptation adéquate aux changements climatiques ;
    •  entreprendre des études d’atténuation des émissions de GES et élaborer les politiques et mesures d’atténuation des changements climatiques
     
    Résultats/effets/impacts :
    • Meilleure connaissance des effets des changements climatiques au Togo
    • Etudes de vulnérabilité et d’adaptation (V&A) aux changements climatiques (CC) sont établies
    • Appropriation des résultats du projet par les principaux acteurs du processus changements climatiques au Togo 
    • Inventaires des gaz   est réalisé / programme contenant des mesures facilitant l’adaptation aux CC           
    • réduire la vulnérabilité des populations  aux changements climatiques
     
     


    Durée du projet (en mois) : (36 mois)  janvier 2013 – janvier 2016 
     
    Stade/maturité : Fini
     
    Coût global du projet : 810 708 dollars
    Projet porté par : la direction de l’Environnement
    Sources de financement :   FEM, PNUD, ETAT
  • abc Système national de production et de diffusion des statistiques sur la forêt et le bois
    De nombreuses réunions internationales, dont  certaines organisées sous l’égide de l’OIBT, ont lancé depuis des dizaines d’années à la constitution de banques données fiables sur la production et le commerce des bois tropicaux, pour servir d’outil dans la mise en œuvre de mesures de promotion d’une gestion durable des forêts. Une telle banque de données n’existe pas encore au Togo, contrairement aux pays africains voisins.
    Pour combler ce déficit en statistiques forestières, le gouvernement du Togo a exprimé son souhait de se doter d’un tel outil à travers la formulation et la soumission à l’OIBT du projet «établissement d’un système national de collecte, saisie, traitement et diffusion des statistiques sur la forêt et le bois au Togo » qui a été approuvé et financé.
    Le projet vise à améliorer les capacités du gouvernement Togolais à maîtriser et à orienter les activités relatives à la gestion durable des ressources forestières du pays grâce à une meilleure connaissance des structures du secteur de la forêt et du bois, cette connaissance étant considérée comme nécessaire à la prise de décisions en faveur de la gestion durable des forêts du pays.
    Objectifs
    Objectif de développement
    Le projet vise à améliorer les capacités du gouvernement Togolais à maîtriser et à orienter les activités relatives à la gestion durable des ressources forestières du pays grâce à une meilleure connaissance des structures du secteur de la forêt et du bois, cette connaissance étant considérée comme nécessaire à la prise de décisions en faveur de la gestion durable des forêts du pays.
     
    Objectif(s) spécifique(s)
     L’objectif spécifique est le développement et la mise en place d’un système de collecte, de traitement et de diffusion des statistiques sur la forêt et le bois qui soit parfaitement opérationnel, maîtrisé par le personnel local et qui permet l’établissement d’une banque de données permanente servant à établir un tableau de bord opérationnel en matière de décision rationnelle de gestion durable de forêts.
     
    Produits
    Produit 1: Les locaux du projet sont prêts, et le personnel affecté;
    Produit 2 : Les équipements fonctionnels aux niveaux national et régional sont disponibles;
    Produit 3 : Un système de saisie et de traitement des données statistiques sur la forêt et le bois est organisé au plan national ;
    Produit 4 : Des logiciels de saisie et de traitement adaptés sont établis ;
    Produit 5 : Le personnel de saisie et de traitement aux niveaux national et régional est formé aux nouvelles procédures introduites par le projet ;
    Produit 6 : Un tableau de bord d’appui à la décision de gestion forestière fondée sur la banque de données structurée est établi ;
    Produit 7 : La diffusion de résultats est réalisée.

    Abréviation : PD 168/02 Rev. 1 (M)
    Agence d’exécution : Office de Développement et d’Exploitation des Forêts (ODEF)
    Date de lancement: juillet 2003
    Date d’achèvement : Novembre  2010
    Durée : 24 mois (théorique)  88 mois (réelle) 
    Coût du projet: OIBT:   243 594 US $;   Togo: 97 096 US $;   Total: 340 690 US $  
  • abc Cadre de coopération effective entre l'ODEF et les parties prenantes du complexe forestier Eto-lili
    Ce projet est une suite logique du PD 217/03 Rev. 2 (F) qui a permis l’installation d’un climat de confiance entre les populations et les agents forestiers suite à la mise en place d’un certain nombre d’accords relatifs à:
    - La définition d’un pourcentage de revenu tiré de l’exploitation des ressources forestières destiné aux populations;
    - La définition d’un plan d’occupation des sols délimitant des séries agricoles à attribuer aux populations;
    - La redynamisation des organisations locales susceptibles de participer activement à la protection des ressources ;
    - La mise en place d’un comité de gestion du complexe forestier Eto-Lili;
    - La proposition d’une série de textes règlementaires (deux décrets et trois arrêtés) devant garantir un cadre juridique à ces accords.
    Toutes ces dispositions, sont donc des atouts qui garantissent la durabilité de la gestion du complexe forestier Eto-Lili, mais leur mise en œuvre nécessiterait un apport d’expertise et financier. C’est ce qui justifie le présent projet qui vise à couronner les efforts passés et consolider les acquis de la phase I.
    Objectifs
    Objectif de développement
    Aménagement participatif du complexe forestier Eto-Lili en vue de production durable de bois d'œuvre.
     
    Objectif(s) spécifique(s)
     La coopération établie entre populations et ODEF pour la gestion concertée du complexe forestier Eto-Lili est opérationnelle.
     
    Produits
    Produit 1: Les perspectives de gestion concertées sont connues par les acteurs et les plans d'occupation des sols sont mis en œuvre;
    Produit 2 : Les institutions et organisations locales sont renforcées et fonctionnent bien;
    Produit 3 : Un système de gestion centralisée des informations géo-spatiales des forêts existe.

    Abréviation : PD 584/10 Rev.2 (F)
    Agence d’exécution : Office de Développement et d’Exploitation des Forêts (ODEF)
    Date de lancement: Avril 2012
    Date d’achèvement : décembre  2014
    Durée : 15 mois (théorique)  32 mois (réelle) 
    Coût du projet:  OIBT: 162 788 US $;   Togo: 55 510 US $;   Total: 218 298 US $  
  • abc Cadre de coopération entre l’ODEF et les communautés riveraines du complexe forestier Eto-lili (PHASE I)
    Les forêts classées d’Eto et de Lili sont situées dans la préfecture de Zio au Nord de Lomé la capitale. Elles sont toutes deux classées en 1952 et ne sont éloignées l’une de l’autre que de 4 Km à vol d’oiseau.
    Les deux périmètres connaissent depuis les années 90 de sérieux problèmes ayant pour origine la non-implication effective des populations dans leur gestion.
    Les principaux problèmes peuvent se résumer comme suit:
    • fréquences des feux de brousse allumés intentionnellement pour nuire au service forestier ou pour la chasse ;
    • empiètement répété pour la recherche des terres fertiles à cultiver ;
    • fréquences des coupes illicites pour la production des bois de feu et de charbon de bois ;
    • lotissement clandestin des terres pour la vente à des tierces personnes malgré la clarté des arrêtés de classement ;
    • conflits répétés entre les populations et les agents de l’administration forestière
    A cet effet, ce projet vise la mise en place d’un cadre de concertation et de négociation pour l’ouverture d’un dialogue avec les populations locales. Ce qui permettra de trouver des solutions négociées aux différents conflits relevés sur le terrain entre les différentes parties. En outre, la fixation claire des règles de gestion du périmètre permettra de lever les inquiétudes des populations riveraines et d’améliorer la communication entre les populations et l’administration forestière.
     Objectifs
    Objectif de développement
    Le projet vise l’aménagement durable et participatif du complexe forestier Eto-Lilicopé en vue d’une production soutenue du bois.
     
    Objectif(s) spécifique(s)
    Créer un cadre de collaboration pour une gestion consensuelle et durable des deux forêts classées.
     
      Produits
    Produit 1: La connaissance du milieu et de ses habitants est améliorée;
     
    Produit 2 : Un cadre de coopération avec la population est établi;
     

    Numéro d’ordre : PD 217/03 Rev. 2 (F)
    Agence d’exécution : Office de Développement et d’Exploitation des Forêts (ODEF)
    Date de démarrage : Février 2006  
     
    Date d’achèvement : Janvier 2010
                  
    Durée : 18 mois (théorique)  47 mois (réelle) 
    Coût du projet: OIBT: 139 898 US $;   Togo: 43 050 US $;   Total: 182 948 US $  
  • abc Impacts des activités de l’ODEF sur l’état du couvert forestier national
    L’Office de Développement et d’Exploitation des Forêts (ODEF) qui a la charge de la gestion du domaine forestier de l’Etat togolais contribueraient-il ou  pas  à  augmenter  le  couvert  forestier  national par ses activités ?  Les exploitations  des  peuplements  arrivés  à  maturité  seraient-elles  plus  importantes  que  les reboisements réalisés jusqu’à ce jour ? En l’absence de système d’observation  et d’information  spatiale du domaine forestier confié à l’ODEF,  il  est  difficile  de  faire  la  part  des  superficies  des  forêts  exploitées  légalement  ou illégalement  et  celles  reboisées.  Le présent projet vise à mettre en place un dispositif  qui puisse  combler ces lacunes  et parvenir ainsi  à  un  suivi  opérationnel  et  organisé  du  domaine  forestier  togolais. Ce  dispositif  nécessite l’acquisition  des  compétences  nécessaires  en  matière  d'observation  de  la  terre et l’intégration de  l’exploitation des images satellitaires  dans  la gestion  des ressources  forestières du pays en vue  d’améliorer  la  gestion  des  forêts,  de  lutter  contre  leurs  dégradations  et  de développer le potentiel forestier national.
    Objectifs
    Objectif de développement
    Améliorer la connaissance du couvert forestier national du Togo et contribuer à le développer.
    Objectif(s) spécifique(s)
    -  Acquérir les compétences  en matière d'observation  de la terre et de  gestion d’un SIG ;
    -  Rechercher et exploiter les images satellitaires pour la gestion forestière du Togo ;
    -  Mettre en place un observatoire permanent du domaine forestier de l’Etat ;
    -  Améliorer  l’efficacité  des  outils  d’aide  à  la  décision  dans  la  gestion forestière.
    Produits
    Produit 1: Un  cadre  forestier  est  formé  et  devient  une  personne  ressource,  expert  de  l’ODEF  en matière de télédétection et de systèmes d’information géographique ;
    Produit 2 : Un  accord  d’accès  et  d’exploitation  des  images  satellitaires  est  établi  dans  la  gestion forestière du Togo via le programme OSFT;
    Produit 3 : Un  dispositif  d’observation  et  de  surveillance  permanente  du  domaine  forestier  de l’Etat est mis en place et produit des outils d’aide à la décision.

    Abréviation : IAODEFEC-Togo
    Agence d’exécution : Office de Développement et d’Exploitation des Forêts (ODEF)
    Date de lancement: Juillet 2013
    Date d’achèvement : Novembre 2014
    Durée : 18 mois
    Coût du projet :     IRD :   18 555 € ;        Togo :   4 600 € ;        Total : 23 155 €
  • abc Réhabilitation et restauration des reliques forestières d’Akpe et d’Akama
    Le présent projet est justifié par la nécessité pour cette population d’assurer une gestion durable de son patrimoine forestier qui, suite à l’amplification des coupes anarchiques, est aujourd’hui réduit à des reliques forestières relativement riches en essences forestières de valeur. La dégradation de cette zone forestière a eu des impacts négatifs tant sur l’environnement que sur les populations riveraines qui ont vu leurs activités économiques s’amenuiser. Cette situation a favorisé l’émigration d’une grande partie de la population maintenant ainsi sa densité faible dans la zone ; ce qui offre une grande disponibilité de terres incultes que les collectivités locales souhaitent réhabiliter afin d’atténuer les conditions climatiques défavorables au bien-être des populations tributaires de la zone. L’Administration Forestière, représentée par l’ODEF, a donc été sollicitée pour l’assistance technique et la recherche des ressources financières nécessaires à la réalisation de ces objectifs.
    Objectifs
    1. Objectif de développement
    Contribuer au développement durable de la zone écofloristique IV du Togo.
     
    1. Objectif(s) spécifique(s)
    Initier un processus participatif de réhabilitation des forêts et savanes des vallées d'Akpé et d'Akama pour améliorer les conditions socioéconomiques des communautés locales
     
    Produits
    Produit 1: Mécanisme de coordination des acteurs mis en place;
     
    Produit 2 : Populations appuyées à la réhabilitation de 600 ha;
     
    Produit 3 : Plan de gestion des ressources forestières élaboré et mis en œuvre.

    Numéro d’ordre : RED-PD 031/11 Rev. 1 (F)
    Agence d’exécution : Office de Développement et d’Exploitation des Forêts (ODEF)
    Date de démarrage : Février 2012  
           
    Date d’achèvement : juillet 2015
                  
    Durée : 42 mois
    Coût du projet: OIBT: 478 894 US $;   Togo: 294 455 US $;   Total: 773 349 US $