André Johnson, sauvegarder nos AP



Le MERF dote l’AP d’Alédjo d’une brigade forestière
Le ministre de l’Environnement et des Ressources forestières, M. André Johnson, a inauguré le 15 décembre 2017, la brigade forestière de l’Aire Protégée (AP) d’Alédjo, située dans la préfecture d’Assoli au Nord du Togo. Cette brigade composée des bureaux administratifs et des locaux pour les agents forestiers est entièrement financée par la Banque Mondiale à travers,  le Projet de Gestion Intégrée des Catastrophes et des Terres (PGICT). Présent dans cette préfecture, le ministre a aussi visité la brigade forestière de Kpéwa et le parc météo d’Assoli.
C’est un bâtiment flambant neuf, qui qui a été inauguré. Il servira de bureaux avec une grande salle de réunion et des locaux du conservateur de l’aire protégée et de ses trois collaborateurs. Ce joyau est équipé d’un forage et d’un panneau solaire qui fournit l’électricité pour toutes fins utiles. Il a coûté une somme de 55 511 582 FCFA  y compris les travaux de réhabilitation de la brigade de Kpéwa.
Dans son allocution, le Ministre Johnson a déploré qu’actuellement l’une des causes profondes de la dégradation des aires protégées et la perte de la biodiversité, réside dans l’incompréhension de la dynamique actuelle du gouvernement par les populations. L’effort de l’Etat, a-t-il poursuivi est de pouvoir mettre ensemble les objectifs de conservation et les préoccupations des populations riveraines, d’où la gestion participative, celle qui permet aux riverains d’identifier ensemble avec l’administration forestière les besoins qui entrent dans la gestion durable de l’AP.
Le ministre a apprécié le caractère participatif, qui a caractérisé l’élaboration et la validation du plan d’aménagement de l’AP d’Alédjo.  Pour lui ce document est un outil par excellence de mobilisation des ressources.
Le chef de canton d’Alédjo Kadara, M. Zato Aboudou Ayouba a au nom de sa population remercié le Ministre en charge de l’environnement qui vient de doter l’AP d’Alédjo d’un cadre de travail pour toutes les activités dont celles touristiques.
L’AP d’Alédjo  est été reconnue depuis 1933, actuellement elle occupe une superficie de 765 hectares avec un micro climat doux, elle regorge des primates et a comme principal site touristique la faille d’Alédjo.